Nouvelle stratégie de lutte contre le cancer : ré-évaluer le potentiel thérapeutique de médicaments grâce à la génomique

, Partager

Les essais cliniques des médicaments anti-cancer se font jusqu’à présent sur des patients sélectionnés en fonction du type et de la localisation du cancer développé. Les résultats obtenus sont souvent extrêmement variables avec notamment des cas de guérison quasi "miraculeuse" restés jusqu’à présent inexpliqués. Une analyse rétrospective fine des patients répondant positivement aux traitements pourrait déboucher sur une ré-évaluation de l’efficacité des médicaments au bénéfice de certains groupes de malades.


Médecine individualisée / Oncologie
Crédits : Kasiastock


Le National Cancer Institute américain (NCI), le Memorial Sloan-Kettering Cancer Center de New York, le Dana-Farber Cancer Institute et le Massachusetts General Hospital de Boston, ainsi que le Broad Institute de Cambridge dans le Massachusetts, compilent actuellement des données issues de nombreux essais cliniques sur des traitements anti-cancer afin d’identifier les cas de rémission exceptionnellee et inexpliquée. L’objectif : constituer une base de donnée nationale des cas de rémission exceptionnelle dans le cadre d’essais cliniques afin de la mettre à disposition des chercheurs pour identifier des caractéristiques communes entre les patients concernés. Barbara Conley, directrice adjointe du NCI’s Cancer Diagnosis Program, indique qu’environ 100 patients aux réponses exceptionnelles ont été identifiés sur les dix dernières années. A partir du mois de juin 2014, l’agence va solliciter des chercheurs et des praticiens afin de récolter les informations cliniques sur ces patients. "Nous voulons avoir un large éventail de données", explique Mme Conley, "l’idée étant de trouver d’autres patients avec les mêmes profils génétiques et physiopathologiques afin de voir s’ils seront réceptifs"

Le cas de cette patiente de 57 ans présentée début avril 2014 au congrès de l’American Association for Cancer Research à San Diego est particulièrement intéressant : atteinte d’un cancer de la thyroïde, elle est la seule dont la tumeur a quasiment disparu suite à un essai clinique. Elle est en rémission depuis 18 mois, ce qui est extrêmement rare dans le cas de ce cancer très agressif qui laisse en général une espérance de vie de cinq mois. Les analyses génétiques menées sur la patiente ont révélé qu’elle possédait une mutation du gène TSC2 qui a permis à sa tumeur d’être particulièrement réceptive à l’"Afinitor" de Novartis AG, utilisé classiquement pour les cancers du rein et du sein.

A terme, l’analyse des analogies entre patients hyper-répondants aux traitements devrait permettre de : 1/ réhabiliter certains traitements écartés car suscitant trop peu de réponses positives parmi les patients. Ces médicaments seraient proposés aux patients présentant les mêmes caractéristiques génétiques. 2/ mieux comprendre les mécanismes de développement des tumeurs en fonction des génotypes et développer de nouvelles molécules. 3/ redéfinir les protocoles de sélection des patients pour les tests cliniques, en privilégiant le génotype et le profil de la tumeur plutôt que l’organe dans lequel elle se situe.

Plus globalement, coupler analyses moléculaires et traitements spécifiques s’inscrit dans une individualisation de plus en plus importante de la médecine, visant à adapter les traitements aux patients, afin de les rendre plus efficaces et tolérables.

Sources :

Article "Cancer ’Miracle’ Patients Studied Anew for Disease Clues" - http://www.bloomberg.com/news/2014-04-11/cancer-miracle-patients-studied-anew-for-disease-clues.html

Pour en savoir plus, contacts :

" Un même gène impliqué dans le développement du mélanome et du cancer du sein", BE Etats-Unis 290 - Manon Lecomte - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/70050.htm
Code brève
ADIT : 75734

Rédacteurs :


- Ulrich Bounat, Chargé de mission au consulat de France de Los Angeles, ulrich.bounat@diplomatie.gouv.fr
- Fabien Agenès, Attaché Scientifique - Los Angeles, attache-sdv.la@ambascience-usa.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur le site du Consulat général de France à los Angeles http://www.consulfrance-losangeles.org/spip.php?rubrique241 ;
- Retrouvez toutes nos activités sur le site de la MST de l’Ambassade de France aux Etats-Unis : http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….