Nouvelles Technologies de l’Information et de la Désinformation

, Partager

John Seigenthaler, 78 ans, ancien éditeur du Tennessan à Nashville a découvert dans sa biographie sur le site Wikipedia qu’il était suspecté d’avoir été impliqué dans les assassinats de John et Robert Kennedy, information selon lui diffamatoire. Une information que n’importe qui aurait pu diffuser par ce canal : Wikipedia est une encyclopédie libre sur le web, comptant presque 2 millions d’articles, écrite de manière collaborative par des volontaires bénévoles et, s’ils le souhaitaient, jusqu’à présent anonymes. Quiconque peut y ajouter, compléter ou modifier des articles. Cette histoire met en évidence le problème de la valeur, de la nature et de la confiance à accorder aux informations disponibles dans Wikipedia, sur Internet, mais aussi plus généralement sur tout type de média. Wikipedia compte sur les nombreuses consultations, relectures et amendements d’articles pour la fiabilité de l’information. De plus, un système de notation des articles sera bientôt mis en place. Par ailleurs se pose le problème du caractère anonyme des contributions ajoutées à cette encyclopédie. Wikipedia a ainsi décidé que dorénavant seuls les contributeurs dûment inscrits pourront être autorisés à créer des pages. La biographie de M. Seigenthaler sur Wikipedia a été promptement modifiée, sur intervention expresse de Jimmy Wales, le fondateur de Wikipedia, ainsi que deux sites qui avaient déjà repris l’information, mais nul ne sait combien d’autres sites continuent de fournir la version momentanément mise en ligne sur Wikipedia.

Source :

http://www.nytimes.com/2005/12/04/weekinreview/04seelye.html
Entretien de John Seigenthaler et Jimmy Wales sur la station de radio publique National Public Radio de Washington, DC, http://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=5041077

Pour en savoir plus, contacts :

http://www.wikipedia.org/
Code brève
ADIT : 31058

Rédacteur :

Sébastien Morbieu, tic.vi@ambafrance-us.org,
Jean-Philippe Lagrange, attache-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….