Nouvelles applications pour les nanotubes de carbone

, Partager

Une nouvelle méthode de production des nanotubes de carbone, développée par le Nanotech Institute de l’Université du Texas à Dallas en collaboration avec un chercheur australien du Commonwealth Scientific and Industrial Research Organization (CSIRO), pourrait permettre à ce matériau de franchir rapidement le cap crucial de la commercialisation de masse. Alors que les procédés classiques se basent sur la filtration d’un composé de nanotubes en suspension, la technique présentée dans Science (Vol.309) fait croître sur un substrat silicium une "forêt" de nanotubes par dépôt chimique (CVD). En appliquant un substrat collant sur le bord de cette forêt, des couches de nanotubes sont récoltées pour former tout d’abord un matériau de type aérogel assez fragile mais qui est ensuite solidifié en le trempant dans un mélange d’éthanol. Le matériau résultant combine de fortes propriétés de conductivité électrique et de transparence ainsi qu’un rapport force/poids supérieur à l’acier. Ses applications sont vastes, de couches transparentes conductrices de chaleur aux circuits électroniques flexibles ou pour la création de muscles artificiels. Sa simplicité de production en fait un matériau à fort potentiel commercial et les chercheurs affirment qu’ils peuvent d’ores et déjà produire des couches de nanotubes à un taux de 7 mètres par minute. Cette recherche a de nombreuses sources de financements dont la DARPA, l’US Air Force, le Texas Advanced Technology Program, etc.

Source :

Science Vol. 309

Pour en savoir plus, contacts :


- Ray Baughman, Department of Chemistry and Nanotech Institute - University oF Texas at Dallas - ray.baughman@utdallas.edu
Code brève
ADIT : 29629

Rédacteur :

Michael Nique, San Francisco

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….