Obama renforce la lutte contre les résistances aux antibiotiques : proposition de budget de 1,2 milliards de dollars pour la recherche

, Partager

Le 27 janvier dernier, le Président Barack Obama a annoncé vouloir financer à hauteur de 1,2 milliards de dollars la recherche visant à lutter contre les bactéries résistantes aux antibiotiques, confirmant ainsi que cela était une priorité du gouvernement américain [1-4]. Depuis quelques années, l’émergence de bactéries résistantes est un problème majeur de santé publique. Aux Etats-Unis, les CDC (Centers for Disease Control and Prevention) estiment que, chaque année, les bactéries résistantes aux antibiotiques seraient responsables de 23.000 décès et deux millions de maladies [1]. En outre, ces infections coûteraient annuellement plus de 20 milliards de dollars en soins médicaux et causeraient une perte de productivité avoisinant les 35 milliards de dollars, en tenant compte des hospitalisations et des congés maladie.


La surconsommation des antibiotiques a entraîné l’apparition de souches bactériennes résistantes. Ce phénomène est devenu massif et préoccupant pour la santé publique. Pour faire face, Obama entend augmenter considérablement le budget de la recherche visant à trouver de nouvelles solutions pour lutter contre ces bactéries résistantes.
Crédits : Dileep


Les antibiotiques sont des molécules naturelles (produites dans la nature par des microorganismes pour lutter contre des bactéries présentes dans leur environnement) ou synthétiques, qui ciblent une souche bactérienne donnée ou une famille de bactéries [5]. Ils agissent spécifiquement sur des processus essentiels à la survie et au développement des bactéries (synthèse de leur paroi et de leur matériel génétique, certaines voies métaboliques, …). Au cours du 20e siècle, les antibiotiques ont permis de diminuer considérablement le taux de mortalité dû aux maladies infectieuses. Cependant, victimes de leur succès, l’utilisation massive et répétée de ces médicaments, en santé humaine et animale, a généré une pression de sélection sur les bactéries, qui se sont mises à développer des systèmes de résistance contre les antibiotiques. Différents mécanismes de défense ont été mis en place par les bactéries : imperméabilisation de la membrane bactérienne, modification de la cible de l’antibiotique ou encore production d’enzyme modifiant, voire détruisant, l’antibiotique. Ces résistances apparaissent soit à la suite d’une mutation dans le chromosome de la bactérie, soit via l’acquisition d’un matériel génétique, appelé plasmide, issu d’une autre bactérie et porteur d’un ou plusieurs gènes de résistances. Au fil du temps, ces phénomènes de résistance se sont développés et certaines souches bactériennes sont mêmes devenues multi-résistantes, c’est-à-dire résistantes à plusieurs antibiotiques, entraînant parfois une impasse thérapeutique pour les médecins (plus aucun antibiotique disponible n’est efficace). De plus, au cours de ces dernières années, les industries pharmaceutiques, découragées par les incitations publiques visant à diminuer la consommation d’antibiotiques, ont de moins en moins investi dans le développement de nouveaux antibiotiques, jugeant le retour sur investissement peu rentable.

La résistance aux antibiotiques est ainsi devenue de plus en plus préoccupante et, face au manque de disponibilité de nouveaux traitements sur le marché, elle est aujourd’hui une véritable menace pour la santé publique. En septembre dernier, Barack Obama avait signé un décret sur cinq ans visant à maîtriser l’émergence de bactéries résistantes, soulignant ainsi le caractère prioritaire de la lutte contre ce phénomène pour le gouvernement américain [6-9]. Le 27 janvier 2015, la Maison Blanche a confirmé sa stratégie puisque le Président américain a demandé, pour l’année fiscale 2016, qu’un budget de 1,2 milliards de dollars, soit presque le double que pour les années précédentes, soit alloué au combat contre les résistances bactériennes [1-4]. Selon la proposition de budget d’Obama, les NIH (National Institutes of Health) et la Biomedical Advanced Research and Development Authority devraient recevoir 650 millions de dollars pour le développement de nouveaux antibiotiques et d’outils de diagnostic pour éviter l’utilisation inefficace de ces molécules [2,3]. Les NIH devraient également lancer une étude à grande échelle afin de mieux comprendre l’évolution des résistances aux antibiotiques [2]. Par ailleurs, les CDC devraient obtenir un financement de 280 millions de dollars afin d’assurer la veille sanitaire, détecter les épidémies de bactéries résistantes, et maîtriser la sur-prescription des antibiotiques [10]. De son côté, la FDA (Food Drug Administration) recevra 47 millions de dollars pour accélérer l’évaluation et la mise sur le marché de futurs traitements potentiels. La FDA sera également chargée de suivre l’utilisation d’antibiotiques chez le bétail et le Département de l’Agriculture devrait obtenir 77 millions de dollars pour développer des alternatives aux antibiotiques utilisés dans les fermes, qui constituent la majorité des antibiotiques vendus chaque année aux Etats-Unis [3]. Il faut savoir qu’aux Etats-Unis, les antibiotiques sont utilisés de façon systématique, dans les élevages, pour favoriser la croissance, une pratique interdite en Europe depuis 2006 [3]. Les Départements américains de la Défense et des Anciens Combattants, quant à eux, recevront respectivement 75 et 85 millions de dollars pour se concentrer sur la réduction des infections résistantes aux antibiotiques dans les établissements de santé.

Les Autorités américaines ont également souligné la découverte récente de la teixobactine, un antibiotique dérivé d’un organisme présent dans le sol, pour illustrer l’importance des fonds publics pour la recherche [5]. Fortement financée par les NIH, cette étude a montré que, chez la souris, la teixobactine tue différentes bactéries sans créer de résistance [11-13]. Bien qu’elle n’ait pas encore été testée chez l’Homme, cette molécule suscite de nombreux espoirs et pourrait bien devenir l’un des antibiotiques les plus prometteurs depuis des dizaines d’années.

Sources :


- [1] "White House Fact Sheet - President’s Budget Proposes Historic Funding Amount to Combat Antibiotic Resistant Bacteria to Protect Public Health", Centers for Disease Control and Prevention - 27/01/2015. http://content.govdelivery.com/accounts/USCDC/bulletins/ecb3e4
- [2] "Obama wants to pour $1.2B into antibiotic R&D", Damian Garde, Fierce Biotech - 27/01/2015. http://www.fiercebiotech.com/story/obama-wants-pour-12b-antibiotic-rd/2015-01-27?utm_medium=nl&utm_source=internal
- [3] "Extra funding sought to fight antibiotic-resistant bacteria", Brady Dennis, The Washington Post - 27/01/2015. http://www.washingtonpost.com/national/health-science/extra-funding-sought-to-fight-antibiotic-resistant-bacteria/2015/01/26/df9a34da-a59a-11e4-a7c2-03d37af98440_story.html
- [4] "Obama Wants to Double Funds to Fight Antibiotic Resistance", Robert Lowes, Medscape - 27/01/2015. http://www.medscape.com/viewarticle/838828
- [5] "Résistance aux antibiotiques", Inserm - Mai 2013. http://www.inserm.fr/thematiques/microbiologie-et-maladies-infectieuses/dossiers-d-information/resistance-aux-antibiotiques

Pour en savoir plus, contacts :


- [6] "FACT SHEET : Obama Administration Takes Actions to Combat Antibiotic-Resistant Bacteria", The White House - 18/09/2014. http://www.whitehouse.gov/the-press-office/2014/09/18/fact-sheet-obama-administration-takes-actions-combat-antibiotic-resistan
- [7] "Executive Order — Combating Antibiotic-Resistant Bacteria", The White House - 18/09/2014. http://www.whitehouse.gov/the-press-office/2014/09/18/executive-order-combating-antibiotic-resistant-bacteria
- [8] "President signs order to fight superbugs", Saundra Young, CNN - 18/09/2014. http://www.cnn.com/2014/09/18/health/obama-antibiotic-resistance/
- [9] "Stratégie américaine de lutte contre les bactéries multi-résistances", Clément Métivier, Bulletins Electroniques - 26/09/2014. http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/76768.htm
- [10] "CDC’s Fiscal Year 2016 Budget Proposes Aggressive Strategy to Combat Antibiotic Resistance", Centers for Disease Control and Prevention - 02/03/2015. http://content.govdelivery.com/accounts/USCDC/bulletins/ee727b
- [11] Ling, L. L., et al., 2015. A new antibiotic kills pathogens without detectable resistance. Nature 517, 455-459.
- [12] "New Antibiotic Stirs Hope Against Resistant Bacteria", Denise Grady, The New-York Times - 07/01/2015. http://www.nytimes.com/2015/01/08/health/from-a-pile-of-dirt-hope-for-a-powerful-new-antibiotic.html?partner=rss&emc=rss
- [13] "Scientists find antibiotic that kills bugs without resistance", Kate Kelland, Reuters - 08/01/2015. http://www.reuters.com/article/2015/01/08/us-health-antibiotic-discovery-idUSKBN0KH10S20150108?feedType=RSS&feedName=healthNews
Code brève
ADIT : 77800

Rédacteurs :


- Perrine Viargues, Attachée Scientifique Adjointe - Atlanta, deputy-univ@ambascience-usa.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur le site du Consulat général de France à Atlanta http://www.consulfrance-atlanta.org/spip.php?rubrique435
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques.com/6