Observation optique de nanotubes localisés dans une drosophile

, Partager

Une équipe de chercheurs de Rice University (Houston, TX) menée par Bruce Weisman a capturé pour la première fois des images optiques de nanotubes de carbone fluorescents injectés à l’intérieur d’un organisme vivant.

Dans cette étude des larves de drosophile ont été nourries avec une levure contenant des nanotubes de carbone monoparoi. Après plusieurs jours, les chercheurs n’ont pas relevé d’augmentation significative du poids et du taux de mortalité de ces drosophiles par rapport à des individus élevés normalement.
L’observation de la fluorescence proche infrarouge des nanotubes à l’intérieur de l’estomac des drosophiles est réalisée à l’aide d’un microscope optique, la fluorescence des nanotubes étant excitée à l’aide d’un faisceau laser rouge dirigé sur la cible. Malgré la faible intensité lumineuse émise par les nanotubes, il apparaît que la plus forte concentration de nanotubes soit localisée dans le vaisseau dorsal, qui est l’équivalent d’une artère chez les mammifères.


La vidéo ci-dessus montre les nanotubes fluorescents à l’intérieur de l’intestin d’une drosophile, les zones sombres signalent l’absence de nanotubes et les zones brillantes indiquent une forte concentration de nanotubes voire même des agglomérats de nanotubes.

Source :


- http://www.media.rice.edu/media/NewsBot.asp?MODE=VIEW&ID=10022
- Vidéo de nanotubes fluorescents à l’intérieur de l’intestin d’une drosophile : http://www.youtube.com/watch?v=sOyYZLV6WzQ

Rédacteur :

Romaric Fayol - deputy-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….