Ouverture d’un nouveau laboratoire par Microsoft : couplage entre Informatique et Sciences Sociales

, Partager

Microsoft souhaite ouvrir un nouveau laboratoire de recherche à Cambridge "Microsoft Research New England Lab". Dans un contexte très compétitif et sur un Marché de l’Internet en pleine ébullition, le géant du Logiciel souhaite revoir sa stratégie en se démarquant de son activité première et en s’engageant davantage dans l’activité Internet. Microsoft souhaite favoriser les opportunités d’affaires et rentabiliser ses investissements. Sa proposition d’offre de rachat de Yahoo ! pour 44,6 millions de dollars (proposition pour l’instant rejetée par Yahoo !) et sa volonté de créer de nouveaux laboratoires de recherche s’intègre dans cette stratégie. Pour rivaliser avec une société telle que Google, l’excellence des recherches est un impératif. En effet, de nouveaux modèles économiques sont à repenser : moteur de recherche, site portail ou encore vente aux enchères, sont des systèmes qui ont aujourd’hui atteint leurs limites.

Fusionner l’Informatique et les sciences sociales pourraient amener à la création de nouveaux services. Le prochain centre de recherche de Microsoft sera dirigé par Jennifer Chayes, Docteur en mathématiques (et l’une des première femme recrutée par Microsoft en tant chercheuse en 1997) [1] et ouvrira ses portes durant l’été 2008. Il s’agira du sixième laboratoire ouvert par Microsoft et du premier implanté sur la Côte Est. En plus de la présence de Christian Borgs, co-manager du "Theory Group" à Redmond, le laboratoire devrait compter dix à quinze associés et chercheurs pour un recrutement total de 50 personnes . Microsoft emploie actuellement près de 800 chercheurs ; les autres centres de recherche se situent à Redmon, dans la Silicon Valley, ainsi qu’en Angleterre à Cambridge, à Pékin et en Inde. "Le dernier né" se focalisera sur la recherche fondamentale et réunira une équipe interdisciplinaire de chercheurs : sociologues, économistes, psychologues mais aussi spécialistes en mathématiques combinatoire, en algorithme ou en théorie graphique.

Le travail collaboratif et l’interaction entre ces scientifiques favorisera la création de nouveaux modèles qui amélioreront le système de filtrage et le ciblage de l’information en ligne (de plus en plus dense)[3]. L’objectif étant de développer un moteur de recherche plus performant et répondre ainsi aux besoins et à la demande des internautes. Pour le Docteur Rashid, vice président senior de la recherche à Microsoft, les résultats de cette recherche théorique feront l’objet d’applications utiles pour la compagnie (développement d’algorithmes, études de statistiques, etc.) [3]. Le laboratoire s’intéressera particulièrement à des thématiques telles que la compréhension de l’activité on-line et la monétisation des activités Internet.

Jennifer Chayes souhaite promouvoir la liberté d’action que lui accorde Microsoft et son soutien pour la réalisation de projets ou travaux non conventionnels [4]. En termes de Propriété Intellectuelle, par exemple, la compagnie n’exige pas une relecture des prépublications internes écrites par ses chercheurs. Jennifer Chayes a déjà été sollicitée par de nombreux étudiants du MIT ou d’Harvard. Sans vouloir s’imposer de limites, le laboratoire sera prêt à recruter des chercheurs, peut importe leur domaine d’expertise, qu’ils viennent de Boston University ou d’ailleurs, la condition sine qua non sera d’être brillant et motivé.

Source :


- [1] Article Microsoft Adds Research Lab in East as Others Cut Back : http://www.nytimes.com/2008/02/04/technology/04soft.html
- [2] Article : "Microsoft to open research lab in Cambridge" - Boston Globe - by Robert Weisman- 04 janvier 2008 - http://www.boston.com/business/technology/articles/2008/02/04/microsoft_to_open_first_east_coast_research_lab_in_cambridge/
- [3] Article : New Microsoft Lab in Cambridge to Combine Math and Social Science ; Already Besieged By Potential Research Collaborators : http://www.xconomy.com/2008/02/04/new-microsoft-lab-in-cambridge-to-combine-math-and-social-science-already-besieged-by-potential-research-collaborators/

Pour en savoir plus, contacts :

Microsoft Research New England : http://research.microsoft.com/aboutmsr/labs/newengland/default.aspx
Code brève
ADIT : 53093

Rédacteur :

Espié Sandrine deputy2-inno.mst@consulfrance-boston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….