Ozone : l’Amérique en rajoute une couche

, Partager

De nouveaux résultats exposés par une équipe de la NOAA lors du meeting d’automne de l’American Geophysical Union (San Francisco, 5-9 décembre), conduisent à repousser d’environ 15 ans l’horizon du retour à la normale pour la couche d’ozone stratosphérique.
Jusqu’à présent, les scientifiques s’accordaient à considérer que le trou au-dessus de l’Antarctique aurait disparu en 2050, sous l’effet des mesures visant à bannir l’usage des CFC et HCFC, mises en place par les pays signataires du protocole de Montréal. Selon le protocole, les substitutions technologiques intervenant dans les pays développés auraient largement compensé les émissions des pays en développement, où l’emploi des produits incriminés est autorisé par dérogation à l’accord de Montréal.
Malheureusement, les données produites par la NOAA montrent que cette vision était trop optimiste. En 2003, contre toute attente, l’Amérique du Nord comptait pour encore 15% du total mondial des émissions de substances nuisibles à la couche d’ozone. Les scientifiques ne croient pas en l’existence de nouvelles sources illicites, mais attribuent plutôt ce chiffre aux évasions de produits provenant de matériels fabriqués antérieurement au Protocole (extincteurs, réfrigérateurs, systèmes d’air conditionné), un passif dont la persistance aurait été sous-estimée.

Source :


- http://www.latimes.com/news/science/la-na-ozone7dec07,1,7862069.story?coll=la.news-science
- http://www.agu.org/cgi-bin/wais?dd=A41D-05
- Le calendrier de l’extinction des substances Ozone Depletion Potential :
http://www.undp.org/seed/eap/montreal/montreal.htm

Rédacteur :

Philippe Jamet, philippe.jamet@diplomatie.gouv.fr

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….