Pénurie de main d’oeuvre du côté des "Clean-Tech" - des initiatives fusent pour capter nouveaux talents et futurs entrepreneurs

, Partager

Le marché des technologies propres ("Clean Tech") explose. L’année dernière, près de 5 milliards de dollars ont été investis dans ce secteur (soit une hausse de 44% par rapport à 2006) et les investisseurs sont toujours à l’affût de nouveaux projets [1]. Cependant une réalité s’impose : le secteur est caractérisé par un manque crucial d’entrepreneurs qualifiés dans le domaine. En effet, les idées croissent et de nouveaux projets émergent des laboratoires de recherches, mais les businessmen compétents et prêts à porter ces projets font aujourd’hui défaut. Pour les sociétés spécialisées dans le secteur des énergies renouvelables le recrutement de personnes qualifiées est problématique. Pour preuve, les sites abondent d’offres d’emplois non pourvues [2].

Dans ce contexte le New England Clean Energy Council (NECEC) a mis en place un nouveau programme : le "Clean Energy Fellowship Program". Ce programme s’adresse à des entrepreneurs expérimentés dans des domaines variés (STIC, media, logiciel, sciences de la vie etc.) et favorise leur reconversion dans le secteur des nouvelles énergies [3].

Diriger une compagnie spécialisée dans le secteur des énergies renouvelables requiert en effet des compétences et aptitudes spécifiques. En termes de management, le chef d’entreprise doit savoir mobiliser les scientifiques et les impliquer sur des projets de recherche, il doit avoir de fortes connaissances dans le domaine du financement de projet, en particulier pour la phase de prototypage ainsi qu’une bonne compréhension de l’environnement législatif et juridique. Le programme proposé par le New England Clean Energy Council of Massachusetts offre une formation à mi-temps sur 3 mois. Les candidats peuvent postuler en ligne jusqu’au 29 mai, les pré-requis sont, entre autres : une expérience obligatoire de 5 à 10 ans en tant que Directeur Général dans une société, avoir contribué à l’accroissement du capital de cette société à hauteur d’au moins 3 millions de dollars, avoir des aptitudes en termes de management de l’innovation.

Cette formation met en place des séminaires, propose des publications, des études de cas et organise la visite de laboratoires de recherche. Elle mobilise un réseau important qui implique des institutions telles que le MIT, l’Université du Massachusetts, Harvard, le laboratoire NREL (National Renewable Energy Laboratory) du Department of Energy [4], mais aussi des organismes financiers et des capitaux risqueurs locaux. Les participants peuvent ainsi appréhender et intégrer plus aisément l’écosystème des Clean Tech.

Les supports politiques et financiers de la Côte Est apparaissent moins audacieux que ceux de la Côte Ouest. La Californie en particulier s’implique dans ce secteur depuis des années, des lois en faveur du changement climatique et les financements qu’elle accorde au développement des énergies renouvelables permettent l’ouverture de nouveaux marchés et des retombées économiques importantes. A travers ce programme le NECEC espère donc pouvoir favoriser le transfert de nouvelles technologies via la création de start-ups. Il permettra non seulement d’accroître le nombre de création entreprises locales spécialisées dans le domaine des Clean Tech mais aussi d’améliorer la qualité et la viabilité ces projets. Une vingtaine de candidats se sont déjà positionnés, un bon début certes, mais pour des résultats meilleurs, les efforts politiques et les supports financiers des investisseurs doivent se renforcer.

Source :


- [1] Article : "Green-tech investment topped $5 billion in 2007" - par Nichola Groom - 17 janvier 2008 - http://www.reuters.com/article/fundsFundsNews/idUSN168041920080117
- [2] Sites d’offres d’emploi : Sustainble Business
- [3] New England Clean Energy Council : http://www.cleanenergycouncil.org/fellowship ; http://www.cleanenergycouncil.org/fellowship/apply
- Article Xconomy-"Clean Energy Council Launches Fellowships to Retrain Entrepreneurs for the Cleantech Industry" - par Wade Roush - 17 mai 2008 - http://www.xconomy.com/2008/04/17/clean-energy-council-launches-fellowships-to-retrain-entrepreneurs-for-the-cleantech-industry/
- Article MHT - "New England tech needs more experience" - par Rob Day - 05/2008
- [4] NREL : http://www.nrel.gov/

Pour en savoir plus, contacts :


- MIT energie initiative : http://web.mit.edu/mitei/about/index.html
- Marine Renewabale Energy Consortium : http://www.xconomy.com/2008/02/19/marine-renewable-energy-consortium-forming/
- MIT Fraunhofer Center for Sustainable Energy Solutions : http://www.nsti.org/news/breaking.html?id=260
Code brève
ADIT : 54586

Rédacteur :

Sandrine Espié, deputy2-inno.mst@consulfrance-boston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….