Petits-déjeuners scientifiques - Mai 2019 - Cassidy R. Sugimoto - Science of Science and Innovation Policy Program at the National Science Foundation

, Read this page in English , Partager

Dr. Cassidy R. Sugimoto, Professeur en informatique à l’Ecole d’informatique et d’ingénierie à l’Université d’Indiana à Bloomington et Directrice du Programme en science de la politique scientifique et d’innovation, s’est adressée mardi 28 mai 2019 au Science Diplomats Club Science Diplomats Club, à l’Ambassade de France à Washington DC.

À propos de la présentation

Dr. Cassidy R. Sugimoto a discuté des menaces diverses sur la transparence dans la science, se focalisant principalement sur la diffusion ouverte de la connaissance et de la mobilité de la main d’œuvre scientifique. Elle a fourni la preuve empirique de l’adoption des politiques de libre accès parmi les agences fédérales et a discuté des nouveaux développements, tel que Plan S. Elle a fourni les données sur les conséquences de la mobilité et de la collaboration internationale sur la production de la connaissance nationale. La présentation s’est terminée avec une discussion sur comment la politique scientifique peut contribuer directement à la transparence dans la science.

À propos de l’intervenant

Dr. Cassidy R. Sugimoto est Professeur en informatique à l’Ecole d’informatique et d’ingénierie à l’Université d’Indiana à Bloomington. Actuellement, elle est Directrice du Programme en science de la politique scientifique et d’innovation à la National Science Foundation. Dr. Sugimoto conduit ses recherches dans le domaine de la communication du savoir académique et de la politique scientifique. Elle étudie le système scientifique lui-même : se focalisant sur la composition de la main d’œuvre scientifique, la diffusion du travail scientifique auprès des chercheurs et du public, et la nature des récompenses et du travail scientifiques. En plus de ses rôles à la NSF et l’IUB, elle est également Présidente de l’International Society for Scientometrics and Informetrics. Elle a une licence de musicologie, un master en bibliothéconomie, et un doctorat en science informatique, tous de l’Université de la Caroline du Nord à Chapel Hill.