Placement sélectif de nanotubes de carbone pour la fabrication de transistors

, Partager

Les chercheurs d’IBM ont franchi une importante étape dans le développement de circuits intégrés à base de nanotubes de carbone en développant une méthode de placement sélectif des transistors. Les nanotubes de carbone de type semi-conducteur peuvent être utilisés comme transistors et sont potentiellement plus rapide et moins gourmand en énergie que des dispositifs à base de silicium. Cependant un des obstacles majeurs à la conception de circuits intégrés complexes est le contrôle de l’emplacement des nanotubes. La principale méthode utilisée en laboratoire consiste à disperser les nanotubes en solution sur une surface de manière aléatoire, puis d’imprimer par lithographie la source et le drain sur le substrat. Seuls les nanotubes qui se trouvent par chance entre la source et le drain peuvent alors constituer un transistor. Afin de contrôler le placement des nanotubes, les chercheurs du Waston Research Center d’ IBM ont fonctionnalisé les nanotubes avec une molécule d’acide et ont déposé des fils d’aluminium sur la surface. L’oxydation de la couche supérieur de l’aluminium créer un matériau basique sur lequel vont se fixer les nanotubes fonctionnalisés par interaction acide/base. Un bref chauffage permet d’éliminer les molécules d’acides et redonne aux nanotubes leurs propriétés électroniques. Finalement des fils de palladium sont déposés perpendiculairement aux fils d’aluminium pour former la source et le drain du transistor. Ces travaux sont un pas en avant pour l’élaboration de circuits complexes mais de nombreuses barrières restent encore à franchir notamment la production sélective de nanotubes de type semi-conducteur qui sont utilisés pour la fabrication de transistor.

Source :

http://www.technologyreview.com/read_article.aspx?id=16931&ch=nanotech

Rédacteur :

Rémi Delville, deputy-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….