Plaidoyer en faveur d’un programme "cap-and trade" pour les pêcheries

, Partager

L’organisation " Environmental Defense " évalue, dans un rapport publié récemment, l’efficacité des programmes de quotas individuels transférables (QIT) mis en place pour améliorer la gestion des ressources halieutiques et recommande leur plus large implantation.

Les ressources halieutiques sont sous pression et de nombreuses populations de poissons sont sur le déclin (cf. BE Etats-Unis #41 : Pêcheries : Y a-t-il lieu de s’alarmer ? "). Les moyens conventionnels utilisés pour faire face à cette situation, instauration de quotas de prise pour l’ensemble de la flotte, contrôle des prises accessoires (espèces pêchées par accident), protection de certains habitats, ne semblent pas suffire.

Dans les programmes de quotas individuels, des permis attribuent aux pêcheurs, aux associations et aux entreprises, une part prédéterminée des captures autorisées. Cela permet aux pêcheurs de gérer plus efficacement leur saison. Dans beaucoup de cas, ces permis peuvent également être échangés ou vendus. Cet avantage économique est, selon " Environmental Defense ", la clé du succès des QIT pour évoluer vers des pêcheries plus écologiques.

Les auteurs ont étudié les résultats concernant 10 programmes de QI basés aux Etats-Unis et au Canada. En moyenne, les prises au sein de ces programmes sont inférieures de 5% aux limites de capture imposées pour l’ensemble de la flotte. Les prises accessoires sont réduites de 40%. Pour une même quantité de poissons capturés, ces programmes utilisent 20% de matériel de pêche en moins, ce qui réduit l’impact de ces activités sur les écosystèmes.

Il y a également des avantages pour les pêcheurs eux-mêmes puisque, en moyenne, la sécurité des pêcheurs dans ces programmes a doublé et les revenus par bateau ont augmenté de 80%. Cela s’accompagne également de quelques inconvénients. Ainsi, si les emplois sont plus stables, ils sont aussi moins nombreux. La viabilité de certaines petites entreprises de pêche peut également être réduite. Selon les auteurs, des programmes bien planifiés devraient permettre d’amoindrir les inconvénients cités ci-dessus.

Source :


- http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2007/03/28/AR2007032800011.html
- Sustaining America’s Fisheries and Fishing Communities : an evaluation of incentive-based management, Environemental Defense : http://www.environmentaldefense.org/page.cfm?tagid=1166
- BE Etats-Unis#41 : Pêcheries : Y a-t-il lieu de s’alarmer ? : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/034/34337.htm

Rédacteur :

Elodie Pasco, deputy-envt.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….