Possibilités d’un lanceur hybride pour tester Orion

, Partager

La NASA envisage actuellement de développer une variante de son lanceur Ares V (qui combinerait l’étage principal de ce lanceur et l’étage supérieur d’Ares I) afin de pouvoir effectuer des tests grandeur nature du véhicule Orion dès l’année 2015. Ces tests prévoiraient une orbite autour de la Lune et un retour vers la Terre dans des conditions réelles afin de tester les méthodes de rentrée atmosphérique d’Orion aux vitesses habituellement rencontrées lors du retour après une mission lunaire.

La NASA entend ainsi expérimenter une nouvelle approche basée sur une rentrée atmosphérique en deux temps : un premier destiné à ralentir la capsule en freinant dans les hautes couches, et un second plus classique s’achevant avec l’atterrissage de la capsule. Cette méthode aurait l’avantage incontestable d’être plus flexible et de permettre de contrôler le site d’atterrissage ce qui n’est pas possible avec une rentrée directe après ce type de mission. Les conséquences sur les protections thermiques ne sont cependant pas encore bien maîtrisées par la NASA, mais ces tests en avance de phase permettraient de progresser dans ce domaine.

Source :

Space News

Rédacteur :

Jean-Jacques Tortora cnes@ambafrance-us.org - Timothee Verwaerde cnes.mst@ambafrance-us.org - Noelle Miliard assistant.cnes@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….