Pour réduire le carbone, il faut du carbure

, Partager

Selon un rapport du Congressional Budget Office (CBO), le coût de la neutralité carbone pour l’ensemble de l’administration américaine s’élèverait à environ 2,7 milliards de dollars sur les 10 prochaines années. Le rapport du CBO est annexé au projet de loi introduit le 7 juin dernier par le représentant Henry Waxman (D-Californie), président de la commission sur la supervision et la réforme de l’administration (Oversight and Government Reform), visant à rendre l’ensemble des opérations de l’Etat fédéra neutres en carbone en 2050. On estime que les activités de l’administration fédérale résultent en l’émission de plus de 100 millions de tonnes de dioxyde de carbone chaque année.

Le projet de loi obligerait à un gel des consommations énergétiques en 2010 suivi d’une réduction annuelle de 2%. Par ailleurs, il prévoit :
- un programme pilote d’achat de compensations carbone, l’achat par les agences fédérales de véhicules à faibles émissions de carbone (conforme aux normes californiennes lorsque celles-ci entreront en effet),
- l’adoption de standards énergétiques élevés pour les nouveaux bâtiments fédéraux (un bâtiment construit en 2010 devra consommer 60% d’énergies fossiles en moins par rapport à un bâtiment de 2003, contrainte qui sera ensuite revue à la baisse de 10% tous les cinq ans pour atteindre la neutralité carbone en 2030),
- l’établissement par l’Agence de protection de l’environnement (EPA) d’un marché de permis (cap-and-trade) à l’usage de l’administration,
- la possibilité de poursuivre en justice le gouvernement fédéral au titre de dommages créés par le réchauffement climatique (à hauteur de 1,5 million de dollars).

Selon le CBO, environ un tiers des dépenses seraient consacrées à l’achat d’énergies renouvelables et à des programmes d’efficacité énergétique, un autre tiers concernerait le renouvellement de la flotte de véhicules.

L’ensemble du gouvernement fédéral représente un peu plus de 1% de l’énergie consommée aux Etats-Unis, l’équivalent de la consommation totale d’un Etat comme l’Oregon (3,7 millions d’habitants). 2/3 de la consommation correspond à la mobilité et aux transports, 1/3 au fonctionnement des installations fédérales.

En 2006, le Ministère de la Défense représentait 79,5% des consommations fédérales, loin devant le Service Postal et le Ministère de l’Energie (3,7% chacun). Entre 1976 et 2006, les consommations énergétiques du gouvernement fédéral ont diminué de 23%, tandis que la consommation totale du pays augmentait de 31%. En revanche, dans les dernières années, la consommation énergétique fédérale est repartie à la hausse pour atteindre un pic en 2004 (+15% par rapport à 2000). Ce rebond est essentiellement dû aux opérations militaires en cours (+23% de consommation en 2004 par rapport en 2000). En 2006, les consommations demeuraient toujours supérieures à la base 2000 (+7,5% pour le total, +8,5% pour la défense).

Source :


- Estimation du Congressional Budget Office (28/6/2007) :
http://www.cbo.gov/search/sitesearch.cfm?criteria=carbon-neutral
- Department of Energy, Energy Information Administration, Annual Energy Review 2006 (27 juin 2007), http://www.eia.doe.gov/emeu/aer/pdf/aer.pdf (cf. pages 24-29 pour les statistiques portant sur le gouvernement fédéral).

Pour en savoir plus, contacts :

Carbon-Neutral Government Act of 2007 (introduit le 7/6/2007 à la Chambre des Représentants) : (résumé, texte complet et auditions du 17/5/2007) http://oversight.house.gov/story.asp?ID=1353
Code brève
ADIT : 43614

Rédacteur :

Philippe Jamet, Philippe.Jamet@diplomatie.gouv.fr

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….