Pre-doctoral Research Festival au NIH

, Partager

Le système doctoral des Etats-Unis est différent du système français. Après leur Bachelor of Sciences (équivalent de la Licence en France), les étudiants désirant effectuer un Ph.D. déposent leur candidature. S’ils sont acceptés, les deux premières années sont consacrées à des stages d’environ 6 mois dans différents laboratoires. Au terme de cette rotation, les étudiants présentent leurs travaux devant les membres du laboratoire et sont notés. En parallèle, ils peuvent suivre des cours pour valider un Master of Sciences mais ceci est facultatif. A la fin de ces rotations, l’étudiant choisi son laboratoire pour commencer son Ph.D.
Les 11 et 12 mai, l’Office of Fellowship Training du National Institute of Mental Health (NIMH), l’un des département des National Institute of Health (NIH), a organisé son premier Pre-doctoral Research Festival.
Ces journées réunissaient des étudiants en phase d’études prédoctorales, des post-doctorants et des scientifiques du NIMH et permettait aux étudiants de discuter de la neurobiologie aux NIH (Division of Intramural Programs) ainsi que des perspectives offertes aux chercheurs post-doctoraux. Ces deux journées ont ainsi regroupé une cinquantaine d’étudiants provenant de tout le territoire américain.
En introduction des différentes sessions, des chercheurs confirmés ("principal investigators") ont développé sous forme de conférences plénières les avancés récentes de la neurobiologie. Les domaines abordés étaient les systèmes et les neurosciences cognitives, la neuroscience moléculaire et cellulaire et la neuroscience appliquée. A la suite de ces conférences plénières, les étudiants ont présenté leurs travaux soit oralement soit sous forme de posters. Au terme de ces deux journées, les étudiants ont eu la possibilité de visiter des laboratoires des NIH, le centre de neuro-imagerie, le centre de recherche clinique ainsi que le campus et de la bibliothèque médicale
En conclusion, ces journées permettent aux étudiants "prédoctoraux" d’échanger leurs expériences avec leurs homologues mais également avec tous les différents acteurs de la recherche de leur spécialité. Avant leur thèse, ils ont ainsi la possibilité de découvrir différentes expériences en laboratoire ce qui leur permet de mieux choisir leur projet et leur laboratoire d’accueil et d’être ainsi beaucoup plus acteurs et efficaces durant leur thèse.

Source :

http://intramural.nimh.nih.gov/ResearchFestival/event/home.jsp ;jsessionid=3FAC56C3E90E1A8BD91BF4118E86324E

Rédacteur :

Brice Obadia, vi-sdv.mst@ambafrance-us.org
Hedi Haddada, attache-sdv.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….