Premier circuit logique intégré à partir d’un unique nanotube de carbone

, Partager

Le premier circuit logique intégré assemblé sur un nanotube de carbone unique a été mis au point par une équipe regroupant des chercheurs du centre de recherche en nanotechnologie d’IBM à Yorktown, de l’université de Floride et de Columbia University. Le circuit réalisé est un oscillateur en anneau dont la fonction première est de caractériser la réponse haute-fréquence de nouveaux matériaux et d’évaluer leur compatibilité avec les architectures conventionnelles de circuit. Le nanotube de carbone de 18micro-m de long repose sur une série de contacts métalliques qui jouent le rôle de grilles et qui forment, selon la valeur du travail de sortie du métal utilisé pour le contact, soit un transistor à effet de champ (FET) de type n (contact en palladium), soit un FET de type p (contact en aluminium). Chaque paire de FETs est ainsi équivalente à un inverseur CMOS, brique de base des fonctions logiques. Les chercheurs ont mesuré pour cet oscillateur en anneau des fréquences de 52 Mhz pour une tension d’entrée de 0.92V. C’est un million de fois plus rapide que les précédentes mesures réalisées sur un dispositif semblable constitué de plusieurs nanotubes. Cette fréquence reste modeste par rapport aux fréquences permises par les meilleures puces silicium actuelles. Il faut noter cependant que la fréquence n’est pas limitée par les propriétés intrinsèques du nanotube, qui théoriquement pourrait atteindre le THz, mais par le bruit des effets parasites. Cette expérience montre le bien fondé de l’utilisation d’un nanotube intégré dans une architecture classique pour des applications AC.

Source :

IBM Research - http://domino.research.ibm.com/comm/pr.nsf/pages/news.20060324_carbonnanotube.htm

Rédacteur :

Rémi Delville, science@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….