Premier week-end printanier a Chicago : neuf morts, trente six blessés (par balles)

, Partager

Du vendredi 18 Avril au soir au lundi matin 21 Avril 2008, le premier week-end aux températures printanières, neuf meurtres ont été commis à Chicago et 36 personnes au moins ont été blessées plus ou moins gravement dans des épisodes violents impliquant des armes a feu. La police invoque les gangs, la circulation d’un grand nombre d’armes a feu (streets flooded with guns) et les températures plus clémentes : plus de personnes dans les rues, plus d’occasions de conflits etc…

Le maire et la police demandent aux parents de porter une attention accrue à leurs enfants et de respecter strictement le couvre-feu municipal (pour les personnes de moins de 17 ans, il est interdit de circuler seul entre 22h et 6h les jours de semaine, et entre 23h et 6h les vendredi et samedi).

Les températures printanières et les jours plus longs inquiètent à juste titre la police, mais on part à Chicago d’un niveau élevé de meurtres : 21 lycéens des Chicago Public Schools ont été tués depuis le début de l’année, période ou les température ont été particulièrement basses.

On connaît les caractéristiques assez musclées de la Police locale (CPD) et la sévérité du système judiciaire américain (2 millions de personnes incarcérées pour l’ensemble du pays :% de la population, 10 fois le% français). Le couvre feu est strictement appliqué : la contravention simple coûte 100$. 71000 procès-verbaux de ce type (curfew violations) ont été dressés en 2007 à Chicago (3000 depuis le début 2008). Si le jeune est surpris en voiture l’amende peut vite dépasser 600$.

A la suite de la flambée de violence du week-end la police va renforcer son action. Elle va dépêcher des brigades SWAT - Special Weapons and Tactics - dans les quartiers sensibles. Ces brigades sont des sortes de GIGN, formées plutôt au contre-terrorisme et aux prises d’otages. Elles sont puissamment armées et portent un uniforme impressionnant. On compte surtout sur un effet d’image, la police classique étant assez efficace. On essaie de faire passer un message agressif : le maintien de l’ordre sera assuré quoique qu’il en coûte.

L’effet printemps ne doit pas être exagéré. Les chiffres annuels de la criminalité sur Chicago sont en baisse lente mais régulière : de 651 meurtres en 2002, on passe les années suivantes a 598, 448, 450, 467 et 443 en 2007. Bien sûr le niveau reste élevé, inimaginable en Europe. La criminalité est concentrée dans quelques quartiers du sud et de l’ouest de la ville seulement et les victimes sont presque exclusivement des noirs et des hispaniques.

Source :


- http://www.chicagotribune.com/news/chi-chicago-crime-21-apr21,1,2731810.story
- www.chicagotribune.com/news/chi-ap-il-chicagoshootings,0,2959719.story
- http://www.suntimes.com/news/24-7/907531,CST-NWS-crime22.article
- http://redeye.chicagotribune.com/news/local/chi-violence-slayings-both-22-apr22,0,4840718.story

Pour en savoir plus, contacts :


- http://abclocal.go.com/wls/story?section=news/local&id=6034131
- http://en.wikipedia.org/wiki/Parole
Code brève
ADIT : 54500

Rédacteur :

Amanda Liethen (assistant-agro.mst@consulfrance-chicago.org), Lila Laborde-Casterot (deputy-agro.mst@consulfrance-chicago.org), Jean-Pierre Toutant (attache-agro.mst@consulfrance-chicago.org)

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….