Premières impressions, faites par le cerveau en un dixième de seconde

, Partager

Le psychologue Alex Todorov, de l’Université de Princeton, estime que les humains répondent intuitivement à un nouveau visage si rapidement, que nos capacités de raisonnement n’ont pas le temps d’influencer la réaction.
Notre cerveau décide en un dixième d’une seconde en voyant un nouveau visage si cette personne est attirante et fiable. Il y a un véritable lien entre les traits du visage et la première impression qui se forme subitement, comme si les humains étaient prédisposés à avoir ces réactions rapidement et sans réfléchir.
Pour en venir à ces conclusions, deux chercheurs ont fait des tests sur 200 personnes en leur montrant des images de 66 visages, pendant une seconde, pendant 500 millisecondes ou pendant 100 millisecondes. Puis, après avoir vu un visage sur un écran, les observateurs ont dû indiquer s’ils trouvaient que la personne avait l’air fiable ou non, et à quel point ils se sentaient confiant dans leur jugement. D’autres tests menés consistaient à demander de juger de la compétence et l’attrait des personnes dont le visage apparaissait.
Les chercheurs ont constaté que si les observateurs ont plus de temps pour regarder l’image du visage, l’impression première, le jugement ne change pas. Les personnes sont simplement plus sûres de leurs réactions initiales quand les chercheurs leur donnent plus de temps pour regarder l’image.
Les chercheurs ne savent pas exactement pourquoi le cerveau forme ces impressions si rapidement, ni quels traits particuliers du visage influencent ces jugements. Le Dr. Todorov utilise une imagerie fonctionnelle par résonance magnétique nucléaire pour analyser la partie du cerveau active, celle où se trouve la réponse de la peur semble jouer un rôle dans ces jugements rapides. D’après ses résultats, cette partie du cerveau, l’amygdale (le centre de contrôle des émotions - à ne pas confondre avec les amygdales du fond de la gorge) peut se manifester dans les impressions de fiabilité.
Ceci dit, Todorov avertit que ses recherches n’indiquent pas que les premières impressions ne peuvent pas être transformés par le raisonnement du cortex préfrontal, où se situent les capacités cognitives. Finalement, quand les humains commencent à mieux se connaître, ils peuvent former une véritable impression, plus équilibrée et raisonnable.
Les résultats sont publiés dans le Psychological Science vol. 17. Cette étude a été financée en partie par la National Science Foundation.

Source :


- Willis, Janine & Todorov, Alexander (2006). First Impressions : Making Up Your Mind After a 100-Ms Exposure to a Face. - http://www.blackwell-synergy.com/doi/abs/10.1111/j.1467-9280.2006.01750.x
- E-news : http://www.princeton.edu/main/news/archive/S15/62/69K40/index.xml?section=science

Pour en savoir plus, contacts :


- Alexander Todorov, Department of Psychology, Green Hall - Princeton University, Princeton, NJ 08544-1010 - email : atodorov@princeton.edu.
- http://www.dictionnaire-biologie.com/biologie/definition_86.html
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Cortex_pr%C3%A9frontal
Code brève
ADIT : 39114

Rédacteur :

Elodie Sutton, assistant-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….