Premiers lauréats du fonds France – Université du Texas à Austin

, Read this page in English , Partager

Pour son premier appel à projets, le fonds d’excellence Dr Cécile DeWitt-Morette entre la France et l’Université du Texas à Austin soutiendra six projets de recherche collaborative portant sur des thématiques communes aux initiatives Make Our Planet Great Again et Planet Texas 2050. Cet aboutissement marque une étape importante de la collaboration académique franco-texane, un projet initié il y a près de trois années ayant pour vocation d’inscrire durablement le sud-ouest des États-Unis sur l’échiquier de la coopération scientifique transatlantique.

Inauguré en janvier 2018 par l’Ambassadeur Gérard Araud et le Président de l’Université du Texas à Austin, Gregory Fenves, le fonds d’excellence Dr Cécile DeWitt-Morette, a été créé afin de renforcer et de pérenniser les coopérations scientifiques entre la première université du sud-ouest des États-Unis et les établissements français de recherche et d’enseignement supérieur. Cette initiative, mise en œuvre par le service scientifique de l’ambassade en collaboration avec les services culturels, complète le panel des quatre autres fonds signés avec des universités américaines de renom (Berkeley, Université de Chicago, MIT, Stanford).

Pour son premier appel à projets, lancé en février 2019, le fonds France – UT Austin a orienté son soutien sur des recherches liées à des préoccupations scientifiques communes, respectivement portées par les programmes Make Our Planet Great Again et Planet Texas 2050.

Le programme MOPGA (Make our Planet Great Again), initié par le président Macron en juin 2017, vise à développer et à favoriser la coopération scientifique internationale sur les questions de changement climatique développement durable, transition énergétique et sauvegarde de la biodiversité.

L’initiative « Planet Texas 2050 » récemment lancée par UT Austin est un vaste projet sociétal orienté sur les défis urbains, énergétiques et hydrauliques auxquels le Texas sera confronté d’ici 2050, face au doublement prévu de sa population. Ce projet implique quatorze départements de l’université et couvre un très large spectre de disciplines allant des sciences fondamentales aux sciences humaines et sociales.

Fortes de leur interdisciplinarité et de leurs recoupements thématiques, ces deux initiatives s’intègrent particulièrement bien à l’esprit du fonds Cécile Dewitt-Morette.
Les six projets sélectionnés par le Comité Exécutif du fonds France – UT Austin sont :

- « Structures sédimentaires et élévation du niveau des mers : examen du modèle de transgression étagé à partir des données géologiques depuis le dernier maximum glaciaire et les systèmes anciens », projet porté par C. Olariu (UT Austin) et S. Berné (Univ. Perpignan)

- « Compréhension du lien entre pollution de l’air, exposition au bruit, comportements de transport personnel et santé à Paris », projet porté par J. Fao (UT Austin) et B. Chaix (INSERM, Sorbonne Univ.)

- « Population, changement climatique et durabilité : un défi majeur au carrefour de l’économie, de la démographie et de la politique publique », projet porté par D. Spears (UT Austin) et S. Zuber (CNRS Paris 1)

- « Analyse de changements structuraux dans les réseaux d’interaction plantes-pollinisateurs », projet porté par N-M. Tran (UT Austin) et F. Massol (CNRS, Univ. Lille)

- « Prévision des perturbations de canaux fluviaux lors d’inondations à partir de données topographiques de haute résolution », projet porté par J. Johnson (UT Austin) et M. Tal (Aix Marseille Univ.)

- « Suivi des sites de stockage de dioxyde de carbone par poro-élasticimétrie », projet porté par N. Espinoza (UT Austin) et M. Vandamme (Ecole des Ponts ParisTech).

Ce premier aboutissement concrétise une étape importante du fonds France – UT Austin, un projet initié il y a près de trois années avec la volonté commune du président de l’université texane et des services de l’ambassade de structurer et accroître la coopération scientifique d’excellence entre la France et le Texas.


Rédacteur :
Alain Mermet, Attaché pour la Science et la Technologie, Consulat Général de Houston, attache-phys@ambascience-usa.org
Olivier Tardieu, Attaché adjoint pour la science et la Technologie, deputy-phys@ambascience-usa.org