Protection des ressources en eau : une mobilisation qui devient urgente

, Partager

Depuis trois ans, des progrès sont peu à peu réalisés dans la gestion de l’eau à différentes échelles, internationales et locales. En juillet 2010, l’Assemblée des Nations Unies déclarait que l’accès à l’eau potable et à l’assainissement était un droit humain. En 2012 et suite au 6ème forum de l’eau qui s’est tenu en France, les engagements et les priorités d’actions sont axés sur l’accès à une eau de qualité, l’assainissement de l’eau, et la prévention des risques sanitaires [1]. Par ailleurs, les projections sur les 3 prochaines décennies indiquent que la population mondiale devrait compter plus de 9 milliards de personnes en 2050. La demande alimentaire, et par conséquent la demande en eau, va continuer d’augmenter - de plus de 50% pour les pays en développement et de près de 18% pour les pays développés - ce qui amenuisera de façon plus rapide les ressources en eau. Actuellement, chaque année, on estime que 3.800.000.000m3 d’eau douce sont utilisés sur la planète pour subvenir à tous nos besoins (agriculture, production d’énergie, besoins humains, …). Aux Etats-Unis, un habitant utilise en moyenne 2840m3 d’eau par an, contre 1875m3 en France, des progrès restent à faire [2]. L’année 2013 a donc été proclamée année de la coopération internationale dans le domaine de l’eau par les Nations Unies.

L’impact de la sécheresse de 2012 aux Etats-Unis

L’été dernier, les Etats-Unis ont connu la sécheresse la plus importante de ces 25 dernières années, selon le Département américain de l’Agriculture (USDA) : 80% des terres agricoles touchées, 67% des élevages de bétail atteints, et 3 à 4% d’inflation prévue sur les prix alimentaires en 2013 [3]. Cette sécheresse a entrainé des pertes au niveau de la productivité des terres cultivées, mais également des restrictions et des pénuries d’eau selon les régions.

Les conditions extrêmes de sécheresse ont débuté courant juin 2012 dans les états de l’est des Etats-Unis, et notamment dans l’est du Midwest, avec l’Indiana, l’Ohio et le Michigan, principaux états producteurs de maïs qui appartiennent à la région de la "corn belt". Depuis l’automne 2012, le centre et l’ouest des Etats-Unis sont touchés avec les états de l’ouest du Midwest (Nebraska et Kansas), du Colorado et de l’Oklahoma.

Le degré d’intensité de la sécheresse est déterminé par le Centre National de Gestion de la Sécheresse basé à l’université du Nebraska-Lincoln (National Drought Mitigation Center), l’USDA, et l’Agence Nationale des Sciences Atmosphérique et Océanique (National Oceanic and Atmospheric Administration). Les données de ces institutions indiquent que 7 états américains présentaient au moins 80% de leur surface agricole totale dans un état de sécheresse sévère au 14 mars dernier. Ces données complétées avec les statistiques agricoles de l’USDA (rendement des terres agricoles) ont permis de mettre en évidence un épuisement des ressources en eau dans 7 états que sont l’Oklahoma (83,2% des surfaces agricoles totales en état de sécheresse sévère), le Wyoming (83,7%), le Dakota du Sud (86,3%), le Colorado (89%), le Nouveau-Mexique (89,9%), le Kansas (96,4%), et le Nebraska (100%).

La plus grande ressource d’eau douce mondiale : les Grands Lacs

Dans ce contexte global, les Grands Lacs restent la plus grande réserve d’eau douce dont la gestion reste délicate (18% des ressources mondiales). La récente recrudescence des algues, et notamment des algues bleu-vert (cyanobactéries) représente un enjeu important dans la préservation de cette ressource. Ainsi en 2011, le lac Erié a connu la prolifération d’algues la plus importante jamais observée. Les algues consomment l’oxygène de l’eau, obstruent les moteurs de bateaux, dégradent la propreté des plages en se décomposant sur les abords des lacs, et sont également toxiques et irritantes pour l’écosystème marin et l’homme. Cette prolifération serait expliquée par l’augmentation de la concentration en phosphore de l’eau du lac, suite au déversement des résidus d’engrais provenant des terres agricoles. La multiplication des algues est un phénomène également observé au sein du lac Michigan, comme nous l’évoquions dans un précédent communiqué [4].

Les actions de mobilisation internationale et locale

Au niveau international, la journée mondiale de l’eau, fixée par les Nations Unies au 22 mars, met en avant un aspect spécifique relatif à l’eau douce [5]. Pour cette vingtième journée mondiale de l’eau, le thème de réflexion était la coopération internationale dans le domaine de l’eau.

1. Un exemple de mobilisation dans la région de Saint Louis

Afin de suivre le mouvement de mobilisation promu par les Nations Unies lors de la journée mondiale de l’eau, une dynamique locale au niveau de la région de Saint Louis, basée dans l’état du Missouri situé dans le Midwest et fortement touchée par les problèmes de sécheresse, s’est mise en place pour entreprendre des actions en vue de préserver les ressources en eau. Plusieurs manifestations ont été organisées autour de la journée du 22 mars :

=> le Centre des Sciences Végétales Donald Danforth (Donald Danforth Plant Science Center) lance un programme ("Conversations - Water Availability and the Impact on Global Agriculture") afin d’évaluer l’impact des pratiques agricoles sur les ressources en eau. En effet, l’agriculture utilise 70% des ressources mondiales en eau douce, ce qui en fait le principal poste de consommation. Par ailleurs, les activités agricoles font partie des principaux pollueurs de ces ressources en eau, selon le rapport sur la qualité de l’eau menée par l’EPA [6], en raison des effluents provenant des terres cultivées (nutriments, pesticides, …) ;

=> l’université de Washington a tenu, du 22 au 25 mars, une conférence internationale, MISI-ZIIBI : Living With the Great Rivers, afin d’étudier les stratégies d’adaptation au changement des conditions hydrologiques dans les bassins du Missouri et du fleuve du Mississippi [7]. Ce fleuve se répand au travers de 31 états américains et est un réseau principal pour les transports et l’exportation agricole puisqu’il se jette dans le Golfe du Mexique. Les bassins versants du fleuve sont les témoins actuels de la pollution de l’eau, issue à 70% du ruissellement des effluents agricoles selon l’étude géologique américaine (US Geological Survey), avec l’apparition de zones mortes, sans aucune végétation. L’objectif de la conférence est de déterminer les conséquences et d’identifier les actions à mettre en place en fonction du niveau de l’eau (haut ou faible) afin de diminuer l’impact sur les activités agricoles (disponibilité de la ressource en eau pour l’exploitation des cultures) ou pour la préservation de la qualité de la ressource ;

=> l’Association Américaine des Ressources en Eau (American Water Resources Association) a tenu, à Saint Louis du 25 au 27 mars, une conférence sur la qualité de l’eau et l’activité hydrologique des exploitations agricoles [8]. Les thèmes abordés concernaient, entre autres, la gestion des teneurs en phosphore dans l’eau, les impacts du changement climatique sur l’agriculture, les biocarburants, l’irrigation, et le façonnage des bassins versants.

2. Les actions de la Mission scientifique et technologique lors de cette année de coopération internationale

La Mission pour la science et la technologie du Consulat de France à Chicago coordonne des actions pour soutenir les travaux de recherche et les projets de médiation scientifique autour de la gestion de l’eau.

Du 17 au 19 avril prochain, le service scientifique organise un atelier sur le thème du "Développement de projets internationaux de médiation scientifique autour de l’eau" [9]. L’objectif de cette rencontre est de susciter le montage de projets de coopération internationale ayant pour objectif de mobiliser des jeunes, des chercheurs et des associations autour des connaissances scientifiques et techniques dans le domaine de l’eau et de proposer des actions de sensibilisation. Des institutions françaises, américaines et internationales participeront au montage de ces propositions de projets telles que l’université de l’Illinois à Urbana Champaign, l’INRA, la Laboratoire National d’Argonne, l’université fédérale du Brésil, l’Institut Supérieur des Sciences et de l’Education du Portugal, ou encore l’Alliance des Grands Lacs. Le séminaire s’articulera autour d’un atelier permettant aux institutions internationales participantes (UNITAR, Union Européenne, NSF, …) de présenter leurs programmes relatifs au domaine de l’eau et de la médiation (niveau local, national, intercommunautaire, international), puis de deux tables rondes qui permettront de réfléchir aux types d’actions et projets de mobilisation pouvant être menés à un niveau international et collaboratif : i) Développement de projets interactifs, technologiques et collaboratifs pour soutenir l’engagement des jeunes et susciter leur créativité, et mise en place des concours, prix et autres incitations ; ii) Projets relatifs à l’implication des citoyens : sensibilisation, actions civiques, universités de jeunes, ….

Ce séminaire fait suite à deux actions principales menées par la mission pour la science et la technologie :

=> En 2012, un premier projet expérimental avait pour objectif de faire réfléchir des jeunes de trois pays différents - Etats-Unis, France et Inde - sur les enjeux de la gestion des ressources en eau au niveau local. Ce projet a d’abord consisté en la réalisation de trois films - un par pays - par de jeunes étudiants en collaboration avec des scientifiques et des associations oeuvrant dans le domaine de l’eau. Ces films ont été diffusés lors de la fête de la science organisée en octobre 2012 à Chicago [10].

=> Pour mémoire, en 2010, un symposium de recherche, organisé par le service scientifique en partenariat avec l’université de Purdue (Indiana) dans le contexte de changement climatique, avait pour objectif d’établir l’état de la recherche actuelle dans le domaine de l’eau et d’identifier des actions réalisables en collaboration entre les institutions scientifiques présentes (Véolia Eau, USDA, INRA, CNRS, …). A ce jour, cinq projets de recherche sur les onze initiatives présentés ont été initiés et sont en cours de réalisation.

Toutes ces actions témoignent que l’eau est un sujet important de mobilisation dans le cadre de la coopération franco-américaine et amené à être étendu à un niveau international.

Sources :


- The Seven States Running Out of Water - Alexander E.M. Hess, Samuel Weigley, Michael Sauter 21/03/2013 http://247wallst.com/2013/03/21/the-seven-states-running-out-of-water/
- Water issues coming to the fore in St. Louis - Georgina Gustin - 22/03/2013 - http://www.stltoday.com/business/local/water-issues-coming-to-the-fore-in-st-louis/article_a4c51b71-e4f7-51a1-bbd5-8bffb9561b8c.html
- World Water Day 2013 : Water Can Be Fought Over or Shared, But Cooperation Brings More Benefits for All - 22/03/2013 - http://www.forbes.com/sites/skollworldforum/2013/03/22/world-water-day-2013-water-can-be-fought-over-or-shared-but-cooperation-brings-more-benefits-for-all/
- Worse Lake Erie algae woes forecast - 02/04/2013 - http://www.toledoblade.com/State/2013/04/02/Worse-Lake-Erie-algae-woes-forecast.html#oK5T488rFfRFmrDQ.99

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] 6ème forum mondial de l’eau http://www.worldwaterforum6.org/fr/accueil/
- [2] National water footprint accounts : The green, blue and grey water footprint of production and consumption - UNESCO-IHE - Mai 2011 http://www.waterfootprint.org/Reports/Report50-NationalWaterFootprints-Vol1.pdf
- [3] U.S. Drought 2012 : Farm and Food Impacts - USDA - 05/03/2013 - http://www.ers.usda.gov/topics/in-the-news/us-drought-2012-farm-and-food-impacts.aspx#.UVB45TtIGi0
- [4] Les Grands Lacs envahis par une algue verte : Cladophora - 24/02/2012 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/69213.htm
- [5] World Water Day 2013 - United Nation - http://www.unwater.org/water-cooperation-2013/water-cooperation/en/
- [6] National Water Quality Inventory : Report to Congress, 2004 Reporting Cycle - EPA - 21/03/2012 - http://water.epa.gov/lawsregs/guidance/cwa/305b/2004report_index.cfm
- [7] Adapting to climate change on the Mississippi - Liam Otten - http://news.wustl.edu/news/Pages/25121.aspx
- [8] 2013 Spring Specialty Conference : Agricultural Hydrology and Water Quality II - http://www.awra.org/meetings/Spring2013/index.html
- [9] Séminaire de médiation scientifique sur la gestion de l’eau : Développement des coopérations internationales, du 17 au 19 avril 2013 - http://www.consulfrance-chicago.org/spip.php?article1781
- [10] Second French American Science Festival - https://www.youtube.com/playlist?list=PLJP-eIjdyRMfVwNn_BDDPsS56YcRGINiy
Code brève
ADIT : 72711

Rédacteurs :


- Cécile Camerlynck, deputy-agro.mst@consulfrance-chicago.org ;
- Adèle Martial, attache-agro.mst@consulfrance-chicago.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….