Publication d’un rapport international sur l’impact des nanotechnologies

, Partager

En janvier et juillet 2007, ICON (International Council on Nanotechnologies) a organisé deux ateliers dont le but était d’établir une stratégie de recherche globale pour la compréhension des risques et impacts des nanotechnologies sur la santé et l’environnement. Les ateliers ont rassemblé plus de 70 experts de 13 pays différents, issus de l’université, de l’industrie, d’agences gouvernementales ou non gouvernementales. Le rapport "Towards predicting nano-bio interactions" présentant les résultats et les recommandations de ces deux ateliers vient de sortir en libre consultation.

Basée à Rice University (Houston, TX), ICON est une organisation internationale dont les activités de coordination et de coopération dans le management des risques des nanotechnologies sont supportées par l’industrie, des organisations privées, et des gouvernements. ICON est née d’un programme du Center for Biological and Environmental Nanotechnology à Rice University, labellisé par la National Science Foundation comme centre d’excellence en nanotechnologies.

Les objectifs spécifiques des deux ateliers de travail organisés par ICON étaient d’établir les lignes directrices des recherches à mener pour prévoir les interactions entre les nanoparticules et les systèmes biologiques à l’échelle moléculaire. Le premier atelier de travail (Towards Nanomaterial Classes) a identifié des classes de nanomatériaux ayant des propriétés communes, et pour chaque classe, les périodes "critiques" de leur cycle de vie. Le deuxième atelier (Towards Predicting Nano-Biointeractions) a utilisé les résultats du premier pour définir les recherches à mener pour étudier l’impact des différentes classes sur les systèmes biologiques. Le grand défi que se sont fixé les participants aux ateliers est de concevoir des modèles informatiques qui prédisent ces interactions. Les 26 projets de conception de modèles s’étalent sur des périodes qui vont de deux à dix années.

Parmi ces projets, on peut citer quelques exemples :
- Etablir les propriétés physicochimiques de nanomatériaux pour leur caractérisation
- Valider des corrélations entre les propriétés physicochimiques et les biointeractions
- Etablir les nanomatériaux de référence qui ont été testés in vitro et in vivo
- …

Pour communiquer la sortie de ce rapport, ICON, en partenariat avec le PEN (Project on Emerging Nanotechnologies) diffuse un programme " webcast " le 1er Mai 2008 à 2:00 pm (heure de New York).

Source :


- Rapport en téléchargement : http://icon.rice.edu/projects.cfm?doc_id=12220, 1er Mai 2008
- Information sur le webcast : http://www.nanotechproject.org/events/archive/6696/

Rédacteur :

Alban de Lassus, deputy-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….