Quel futur pour les brise-glaces américains ?

, Partager

Quelques mois avant l’ouverture de l’année polaire internationale, le National Research Council (NRC) a rendu publique la semaine dernière son rapport sur les besoins des Etats-Unis en brise-glace.
La flotte américaine se compose aujourd’hui de 4 brise-glaces : le Polar Sea, le Polar Star, le Healy et le Palmer. Les trois premiers sont des navires gérés par l’US Coast Guard tandis que Palmer est un navire consacré à la recherche, géré par la NSF (National Science Foundation). Les navires de l’US Coast Guard assurent des missions de ravitaillement des stations polaires, sont des supports de la recherche et contribuent à la présence politique et économique des Etats-Unis dans les régions polaires. Les besoins en brise-glaces pour ce type de mission sont appelés à se développer. En effet, les activités humaines dans l’Arctique vont probablement croître en conséquence de la fonte partielle des glaces et de la meilleure accessibilité à l’océan boréal. De leur côté, les besoins scientifiques sont toujours prégnants. De plus, les conditions d’accès à McMurdo (l’une des stations américaines en Antarctique) se sont détériorées ces dernières années et requièrent parfois l’utilisation de deux brise-glaces (la glace étant plus épaisse dans cette région ).
Parmi les 3 navires de l’US Coast Guard, seul deux : Polar Sea et Polar Star sont aptes à supporter les conditions extrêmes des zones australes. Or, ces deux navires arrivent en fin de vie et les travaux nécessaires à leur maintenance ont été différés par manque de fonds. En 2005 et 2006 la NSF a du faire appel à un brise-glace russe : le KRASIN ravitailler à McMurdo.
Dans ce rapport, le comité du National Research Council établit des recommandations pour le renouvellement de la flotte américaine. Il conseille d’investir, immédiatement, dans deux nouveaux brise-glaces pour remplacer les deux navires arrivant en fin de vie et maintenir une flotte de 4 navires. L’utilisation des dernières technologies disponibles et une gestion efficace de la flotte devraient permettre de faire face à l’augmentation de la demande sans avoir à augmenter l’effectif de la flotte. Le comité recommande également que l’essentiel de la flotte soit adapté à différents types de missions et soit géré par l’US Coast Guard, une organisation militaire, du fait des intérêts politiques et économiques en jeu. L’US Coast Guard se verrait également approprier les fonds nécessaires (depuis 2006, ces fonds sont gérés par la NSF),.
Ces recommandations s’opposent à la vision de la NSF qui propose de lancer un appel d’offres pour louer les services de brise-glaces, privés ou appartenant à d’autres gouvernements, afin de réduire les coûts de la maintenance.

Source :


- E-news : http://sciencenow.sciencemag.org/cgi/content/full/2006/927/2
- Le rapport du national Research Council : Polar Icebreakers in a changing world : an assessment of US needs. http://www.nap.edu/catalog/11753.html
- Auditions sur le rapport au comité "Transport et Infrastructure" de la chambre des représentants : http://www.house.gov/transportation/

Rédacteur :

Elodie Pasco, deputy-envt.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….