Qui a déjà lu une charte de respect des données personnelles sur Internet ?

, Partager

Il faudrait environ 42 heures à américain lambda pour lire les chartes de respect des données personnelles sur les sites internet qu’il visite au cours d’une année. Ces résultats, présentés par des chercheurs de l’université de Carnegie Mellon, sapent le discours des sites web qui estiment que la législation fédérale sur la gestion de la vie privée numérique n’est pas nécessaire car les firmes Internet sont en concurrence pour assurer le respect des données des utilisateurs.

Mais pour qu’une telle concurrence fonctionne, il faudrait que les internautes lisent et comprennent ces chartes et une telle hypothèse ne semble pas se dessiner. Quiconque a déjà lu une charte sur les données personnelles connait le temps nécessaire à une telle tâche et s’avise de ne pas recommencer de sitôt. La Federal Trade Commission travaille sur les lignes directrices d’une régulation des conditions de gestion des données personnelles alors que Google, Microsoft et consort défendent l’idée de l’autorégulation grâce à la concurrence. De nombreuses voix s’élèvent cependant défendant la nécessité d’une régulation tant les consommateurs mal informés sont légion.

Les chiffres des travaux de l’Université de Carnegie Mellon reposent des données des instituts Nielsen Online, McDonald et Cranor qui estiment qu’un internaute américain visite en moyenne 253 sites utilisant des données personnelles chaque année. La lecture d’une charte typique de 2500 mots requérant 10 minutes, on obtient une période de lecture de 42 heures sur l’année. Les chercheurs extrapolent ensuite ces résultats et estiment que si ce temps de lecture était facturé et si les gens lisaient effectivement ces chartes, il en couterait 652 milliards de dollars pour la société, de quoi pratiquement financer un plan de sauvetage de Wall Street chaque année.

Ces chiffres ont une utilité limitée compte tenu du faible nombre d’internautes lisant effectivement les chartes concernant le respect des données personnelles et de l’hypothèse de paiement des heures de lecture mais les chercheurs concluent que les internautes qui mèneraient une analyse coût-bénéfice de leurs activités de navigation seraient ainsi amenés à ne plus lire aucune charte.

Source :


- Users, Enterprises Pay for Poor Privacy Policies, Study Says, 07/10/2008 - http://www.darkreading.com/document.asp?doc_id=165411
- Average privacy policy takes 10 minutes to read, research finds, 06/10/2008 - http://www.out-law.com/page-9490
- Lost in the Fine Print : It Would Take a Week to Read All Your Privacy Policies, 26/09/2008 - http://voices.washingtonpost.com/posttech/2008/09/lost_in_the_fine_print_it_woul.html?nav=rss_blog

Pour en savoir plus, contacts :

Le rapport de l’Université de Carnegie Mellon (18 pages) : http://tprcweb.com/files/CostOfReadingPrivacyPolicies.pdf
Code brève
ADIT : 56405

Rédacteur :

Franz Delpont deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….