RSNA 2019 – Focus sur l’IA et une importante délégation française

, Share

Le RSNA est le rendez-vous incontournable des acteurs de la radiologie au niveau mondial. Cette année encore pour sa 106ème édition le congrès annuel de la Radiological Society of North America (RSNA) s’est déroulé à Chicago.
La société américaine de radiologie compte plus de 53,400 membres venant de 152 pays.

Tendances 2019

Les tendances du RSNA 2019 ont concerné l’utilisation:

  • de l’IA pour l’analyse et l’interprétation d’images ainsi que l’aide à la décision,
  • d’ultrasons pour aider au traitement d’Alzheimer ou encore pour traiter le cancer de la prostate.
  • de l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) afin d’identifier des zones anormales dans le cerveau corrélée aux troubles dépressifs,
  • de la radiologie pour étudier les conséquences pulmonaires du vapotage.

À noter également qu’un hall entier était consacré à l’Intelligence Artificielle (avec la présence notamment de quatre entreprises françaises : Therapixel, Incepto Medical, Median Technologies et Medexprim.

Une forte présence française

La France constitue la 2ème délégation présente (après les Etats-Unis) parmi les radiologues soit environ 1 000 personnes.
Côté entreprise, une trentaine d’entre-elles faisaient partie des exposants dont 9 sur le pavillon France organisé par Business France sous la bannière « French Healthcare » (DMS Imaging, Nicesoft, Evolucare, Gleamer, WeHealth, Casis, Therenva, AZMed et Damavan Imaging).

Le Consulat de France à Chicago a accueilli une soirée de mise en réseau pour les principales personnalités françaises présentes ainsi que des représentants américains du secteur. La Pr Catherine Adamsbaum, représentante de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris – APHP –, et Jean-Patrick Lajonchère, fédérateur « santé », s’y sont exprimés mettant en avant l’excellence française présente et le travail collectif engagé pour développer la filière « santé » à l’international.
Cette réception a également été une occasion unique de rapprocher des entreprises françaises et la communauté de radiologistes et ainsi favoriser l’émergence de futures collaborations entre les secteurs économique et hospitalier.