Rachid Yazami, reçoit le Prix Draper 2014 de la National Academy of Engineering

, Read this page in English , Partager

Rachid Yazami, directeur de recherche CNRS en détachement à la Nanyang Technological University de Singapour, a reçu le 18 février à Washigton, DC, le prix Draper 2014 de la National Academy of Engineering pour ses travaux de recherche déterminants dans le développement des batteries lithium rechargeables. Ce prix distingue un ingénieur-chercheur de talent. Il récompense un très beau succès de l’ingénierie française et un bel exemple de transfert dans un domaine stratégique.

Rachid Yazami partage cette distinction avec les Japonais Akira Yoshino et Yoshio Nishi et l’Américain John Goodenough. Les travaux de recherche de chacun ont permis le développement des batteries lithium rechargeables dans les années 80.

Durant sa thèse, Rachid Yazami fût le premier scientifique à réussir à intercaler du lithium dans du graphite de façon réversible. Cela a permis de créer une nouvelle génération d’anode qui a amené à la création des batteries lithium rechargeables. C’est le travail de Rachid Yazami qui, combiné à la cathode mise au point par John Goodenough, a permis à Akira Yoshino de réaliser un prototype de batterie lithium-ion. Cette technologie fût ensuite lancée sur le marché par Yoshio Nishi en 1991 et s’imposa comme un standard.

Les batteries lithium ont révolutionné le monde de l’électronique portable. Les avantages principaux de ces batteries sont leur faible auto-décharge et leur haute densité d’énergie. En 2012, ces batteries lithium-ion ont représenté un marché de 11,7 milliards de dollars et les études estiment ce marché, pour 2016, à plus de 20 milliards de dollars, notamment grâce à l’essor des batteries pour l’automobile et le stockage industriel.