Rapport d’évaluation de la National Nanotechnology Initiative

, Partager

Le 5ème rapport d’évaluation de l’Initiative nationale pour les nanotechnologies (National Nanotechnology Initiative ou NNI) [1] a été publié aux Etats-Unis par le Conseil consultatif du Président sur la science et la technologie (President’s Council of Advisors on Science and Technology ou PCAST) [2] en octobre dernier [3]. Ce rapport de près de 90 pages établit un ensemble de recommandations parmi lesquelles figure notamment la coordination des actions fédérales pour soutenir le développement commercial des produits issus de la recherche en nanotechnologies. Il a été rédigé par un groupe de travail qui est co-présidé par deux membres du PCAST, J. Michael McQuade de United technologies Corporation et Mark Gorenberg de Zetta Venture Partners, et qui est composé de 11 conseillers extérieurs provenant de laboratoires nationaux, d’universités et d’entreprises.

Dans son message d’ouverture, le comité indique que le NNI a atteint un moment charnière. La vision du NNI pour le futur repose sur une aptitude à comprendre et contrôler la matière à l’échelle nanométrique pour mener à une révolution en technologie et dans l’industrie qui profitera à la société. Pour cela, le PCAST recommande que le Gouvernement Fédéral, le Bureau des politiques en matière de science et de technologie (Office of Science and Technology Policy, OSTP) et les agences elles-mêmes tournent leurs activités vers une industrialisation des nanotechnologies grâce à la mise en place d’une série de Grand Challenges dédiés à la R&D et qui allieront les secteurs public et privé. Les Grand Challenges devront être tournés vers la société dans son ensemble. Ils auront des objectifs techniques spécifiques et mesurables avec des projets qui attirent les investissements de différents secteurs. Ils devront être audacieux mais réalisables. De plus, ils devront stimuler le réseau d’activités pour permettre la transition des idées scientifiques issues des laboratoires vers des réalisations commerciales tout en catalysant de futures découvertes. Il est intéressant de noter que le groupe de travail insiste également sur le soutien que la recherche fondamentale doit continuer à recevoir.

Sur les 13 dernières années, le gouvernement fédéral a dépensé près de 20 milliards de dollars en R&D pour la nanotechnologie avec une diminution des investissements de 20% environ depuis 2010. Le Département de la Défense (Department of Defense ou DoD) est le bailleur de fonds le plus important de la recherche en nanotechnologies. Pour le budget 2015, l’Administration a demandé 1,537 milliards de dollars pour ce même domaine, ce qui correspond sensiblement à celui de l’année 2014. Avec ce budget, ce sont 27 agences fédérales qui seront financées pour les nanotechnologies.

Le groupe de travail a établi 12 recommandations dans les domaines des Grand Challenges, la gestion des programmes, la commercialisation, la recherche en entreprise et l’environnement, la santé et la sécurité. Les 3 plus importantes sont :
- La structure de gestion principale du programme devra être dirigée par le Gouvernement Fédéral et l’OSTP dans le concept des Grand Challenges nanotechnologiques.
- La nécessité d’avoir une commission d’experts sur des spécialités nanotechnologiques transversales qui conseillent sans évaluer les activités en nanotechnologie du Gouvernement américain. Le groupe de travail rappelle également le besoin d’avoir un fonctionnement entre agences à travers le National Science and Technology Council, le Committee on Technology et le Nanoscale Science, Engineering and Technology Subcommittee afin de définir les priorités de financements pour les Grand Challenges.
- La nécessité d’évaluer la recherche fédérale sur les nanotechnologies et les financements pour la commercialisation à travers un cadre plus formel.

Les Grand Challenges s’intègrent dans des secteurs très variés tels que le dessalement de l’eau de mer assisté par des nanotechnologies, le refroidissement à l’état solide assisté par des nanotechnologies, la nanoimpression 3D pour l’industrie et un traitement thérapeutique à l’échelle nanométrique pour un type de cancer.

Sources :

[3] Rapport au Président et au Congrès sur la cinquième évaluation de la National Nanotechnology Initiative : http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/microsites/ostp/PCAST/pcast_fifth_nni_review_oct2014_final.pdf

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] Site internet de la National Nanotechnology Initiative : http://www.nano.gov/about-nni
- [2] Site internet du President’s Council of Advisors on Science and Technology : http://www.whitehouse.gov/administration/eop/ostp/pcast
Code brève
ADIT : 77395

Rédacteurs :


- Maud Bernollin, Attachée Scientifique Adjointe, deputy-phys@ambascience-usa.org ;
- Suivre le secteur Physique, Chimie, Nanotechnologies sur twitter @Fr_US_Nanotechs. S’abonner à la newsletter Nanotechs News : http://www.france-science.org/-FR-US-NanoTechs-Newsletter-.html
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….