Rareté de l’eau : l’énergie s’invite dans le débat

, Partager

L’AAAS (American Association for the Advancement of Science) a organisé lundi 17 novembre un dialogue entre le Dr. Michael Hightower, directeur du projet "Water for Energy" (en français, de l’eau pour l’énergie) des laboratoires nationaux Sandia, et Nancy Stoner, co-directrice du programme sur l’eau de l’ONG NRDC (Natural Resources Defense Council). Le débat, traitant du lien entre l’énergie et l’eau dans un monde où les ressources naturelles sont limitées, a dressé un état des lieux des réserves en eau du pays vis-à-vis des besoins énergétiques. La discussion plus soulevé un certain nombre de problématiques notamment concernant le droit de l’eau aux Etats-Unis et la mise en place d’une nouvelle politique énergétique.

Selon les chiffres exposés par le Dr. Hightower, sur les 1.500 millions de mètres cubes d’eau pompés chaque jour, 700 millions sont destinés à la génération d’électricité, soit 39% de l’eau douce prélevée. La production d’électricité arrive ainsi en seconde position après l’agriculture, alors qu’en comparaison, seuls 2%, soit 30 millions de mètres cubes d’eau, sont destinés à l’usage domestique. Alors que les projections montrent un doublement des besoins en énergie aux Etats-Unis d’ici à 2050 (données IEA), les besoins en eau sont plus difficiles à évaluer notamment en raison de l’augmentation de la population, des innovations technologiques (amélioration de l’efficacité énergétique, redéfinition du secteur des transports…) et de l’incertitude liée au changement climatique [1].

Rappelant l’inégalité de la distribution de l’eau à la surface de la terre (en terme quantitatif et en terme d’utilisation : l’eau des cours d’eau étant plus accessible que l’eau de mer ou des calottes glaciaires), N. Stoner a souligné que la localisation géographique de la ressource aurait une influence grandissante sur les futurs choix énergétiques du pays. Ainsi, si le président Barack Obama pousse au déploiement des énergies renouvelables notamment au moyen des crédits alloués dans le cadre du "stimulus package" [2], les choix d’implantation devront prendre en compte les répercussions en terme de consommation d’eau. A titre d’exemple, le projet d’implantation d’une centrale thermique solaire au sud de la Californie fait actuellement l’objet de désaccords notamment en raison de sa consommation en eau, jugée déraisonnable étant donné les faibles réserves dont dispose la région (Cf. sources). Sachant que 36 états devraient connaître des périodes de sécheresses plus ou moins intenses dans les prochaines décennies [3], N. Stoner a rappelé la nécessité de tenir compte de l’ensemble des coûts associés aux différentes énergies [4].

Afin de préserver leur ressource en eau tout en répondant aux attentes du secteur de l’énergie, les Etats-Unis vont devoir faire appel à de nouvelles stratégies. Dans cet optique, la ville de Los Angeles a mis en place un recyclage des eaux usées et pluviales permettant de couvrir les deux tiers des besoins en eau de la populations du comté. Globalement, des options peu considérées il y a 10 ans, font maintenant l’objet de débats importants. A titre d’exemple, le dessalement de l’eau de mer est actuellement présenté comme une technologie compétitive sur le marché et plusieurs usines sont en cours de construction sur la côte ouest [5]. De même, le Dr. Hightower porte une attention grandissante aux aérocondenseurs, lesquels pourraient considérablement réduire la consommation en eau de centrales électriques.

Selon les deux intervenants, une revalorisation de l’eau devrait aider à la mise en place de nouvelles stratégies énergétiques et au déploiement d’énergie alternative (éolien, solaire…), jusqu’alors peu compétitives avec les énergies fossiles. Cette revalorisation s’impose d’autant plus en raison des enjeux sociologiques et économiques véhiculés par la nature même de l’eau, essentielle à la vie. Actuellement, les Etats-Unis ne disposent pas d’une politique fédérale sur l’eau, l’allocation des droits dépendant de chaque état et pouvant être transférables d’un propriétaire à un autre, sous réserve de l’accord de l’état. L’absence d’une réglementation fédérale en la matière pose d’ailleurs le problème de la répartition des droits entre les différents acteurs tels que les agences régionales, les industries, les groupes de protection de l’environnement… et mène à des conflits, parfois sérieux. Ces conflits de droit sur l’eau ont ainsi fait l’objet de débats médiatisés notamment dans le cas des rivières Columbia [6] et Colorado.

Les deux intervenants se sont attachés à faire ressortir l’importance de l’eau en terme d’enjeux économiques, politiques et sociologiques et ont mis l’accent sur son haut degré d’interconnexion avec le secteur énergétique.

Source :


- Conférence de l’AAAS. "Science & Society : Global Challenges - Connecting Energy & Water in a resource constrained world". (16/11/2009). http://cstsp.aaas.org/content.html?contentid=2272
- [7] Fast-tracked solar project could speed Mojave Desert’s demise. (12/11/2009). Land Letter E&ENews (par abonnement). http://www.eenews.net/ll/2009/11/12/1

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] BE Etats-Unis n°164. Le changement climatique à l’origine d’une redistribution des ressources en eau potable de la planète. (04/05/2009). Agathe Dumas. http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58867.htm
- [2] BE Etats-Unis n°150. Stimulus grossus. (23/01/2009). Marc Magaud & Agathe Dumas. http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/57447.htm
- [3] Rapport du GAO (Government Accountability Office) : "FRESHWATER SUPPLY : States’ Views of How Federal Agencies Could Help Them Meet the Challenges of Expected Shortages". http://www.gao.gov/new.items/d03514.pdf
- [4] BE Etats-Unis n°182. Estimation des coûts externes de la production et de la consommation d’énergie aux Etats-Unis. (30/10/2009). Agathe Dumas. http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61021.htm
- [5] BE Etats-Unis n°166. Le feu vert donné à la plus grande usine de dessalement de l’hémisphère nord laisse un goût saumâtre aux environnementalistes. (22/05/2009). Agathe Dumas. http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/59218.htm
- [6] BE Etats-Unis n°179. La Californie et l’Oregon démantèlent 4 barrages hydroélectriques. (2/10/2009). Agathe Dumas. http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/60707.htm
- BE Etats-Unis n°154. Message aux scientifiques lors de la conférence annuelle de l’AAAS : "engagez-vous !". (20/02/2009). Marc Magaud. http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/57889.htm
- BE Etats-Unis n°174. UCLA met au point un nouveau système de dessalement. (17/07/2009). Agathe Dumas. http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/60026.htm
Code brève
ADIT : 61288

Rédacteur :

Agathe Dumas, deputy-envt.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….