Réactions distinctes face à la crise pour Northrop Grumman, Lockheed Martin et Boeing mais peu de conséquences pour les filiales "Espace"

, Partager

Pour la première fois depuis 7 ans, Northrop Grumman a annoncé des pertes pour le dernier trimestre 2008. Le bénéfice réalisé aurait été de $524 Millions si celui-ci n’avait été plombé par la dépréciation de valeur de 2 filiales dans les activités de constructions navales et spatiales, qui coûtent $3.06 Milliards et causent ainsi une perte d’environ $2.5 Milliards au groupe basé à Los Angeles.

A la direction de Northrop Grumman, Ronald Sugar se félicite tout de même des bons résultats de son groupe en 2008, avec un carnet de commandes en portefeuille atteignant le chiffre record de $78 Milliards pour les activités militaires (22% de plus qu’en 2007), et des ventes à hauteur de $33.9 Milliards (augmentation de 6%) surpassant les recettes de Boeing et plaçant le groupe en seconde position sur le marché des contrats militaires aux Etats-Unis derrière Lockheed Martin Corporation. Malgré les inquiétudes dues à la crise économique qui pourrait amener une réduction des budgets du Pentagon, les dirigeants se veulent optimistes, pensant que le groupe est en bonne position pour faire face aux mauvaises conditions économiques.

Le leader incontesté Lockheed, basé à Bethesda (Maryland) indique des gains de $823 Millions au dernier trimestre 2008 et de $3.22 Milliards pour la totalité de l’année (hausse de 6%) avec des ventes atteignant $42.73 Milliards. Avec un carnet de commande qui affiche $81 Milliards, le directeur exécutif du groupe Robert J. Stevens a souligné des performances exceptionnelles malgré la situation économique difficile. Les ventes concernant les activités spatiales ont été de $2.03 Milliards durant les 3 derniers mois de 2008 mais c’est surtout la branche Technologie de l’Information et Systemes Globales qui prend le pas sur les activités traditionnelles de Défense dans le groupe, et celle-ci devrait bénéficier de nouvelles opportunités de contrats compte tenu de la volonté de l’administration Obama de renforcer la cyber-sécurité.

Boeing a quant à lui plus de difficultés et déclare $205 Millions de perte au dernier trimestre 2008 et une baisse de 32% des gains de l’année notamment à cause d’une grève qui a paralysé le travail de sa division commerciale aéronautique fin 2008. Le groupe, basé à Chicago a d’ailleurs annoncé la suppression de 10.000 emplois prochainement. Le directeur Jim Mc Nerney a constaté l’effet de la crise sur la croissance du trafic aérien et sur les finances et craint de plus une contraction des budgets Défense après les différents plans d’investissements des gouvernements. La division Espace de Boeing affiche cependant des résultats 2008 équivalents à l’année précédente avec $11.3 Milliards de recettes.

Source :


- Los Angeles Times, 04/02/2009 - http://www.latimes.com/business/la-fi-northrop4-2009feb04,0,647292.story
- Washington Post, 23/01/2009 - http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2009/01/22/AR2009012201822.html
- Associated Press, 28/01/2009 - http://finance.yahoo.com/news/Boeing-posts-loss-announces-apf-14182897.html

Rédacteur :

François Didelot, cnes.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….