Réalisation d’une cellule de retard optique idéale

, Partager

La création de retard optique est un processus important pour de nombreuses applications liées au traitement de l’information, comme le traitement d’images, l’holographie, l’information quantique, etc. Plusieurs méthodes sont développées, mais la plupart ne permettent pas de retarder une image tout en préservant sa phase et son amplitude tout en évitant distorsions et diffraction. Des scientifiques de l’University of Rochester viennent de proposer un procédé ralentisseur de lumière permettant de créer un retard optique de plusieurs nanosecondes et qui utilise une cellule contenant du césium à l’état de vapeur dont on ajuste la température pour déterminer la durée du retard. En utilisant un dispositif interférométrique pour analyser l’image retardée, les chercheurs du groupe démontrent qu’avec leur dispositif, la phase et l’amplitude des images sont conservées, et ce même à de très faibles niveaux de lumière, pour lesquels chaque pulse contient en moyenne moins d’un photon. Les résultats prouvent que la phase est bien conservée lors de retards allant de 1ns à 10ns, soit un ralentissement d’un facteur 300 de la vitesse de la lumière. Ils espèrent à l’avenir ralentir encore cette vitesse jusqu’à 10millions de fois celle de la lumière.

Source :

http://www.physorg.com/news88439430.html

Rédacteur :

Romaric Fayol - deputy-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….