Refuges en danger

, Partager

L’ONG américaine Defenders of Wildlife vient de publier son rapport annuel sur les 10 refuges de faune sauvage (Natural Wildlife Reserves) les plus menacés des Etats-Unis. Il existe actuellement 545 refuges sur tout le territoire américain, dont les 55 premiers ont été fondés sous la présidence de Theodore Roosevelt (1901-1909).
Aujourd’hui, selon Defenders of Wildlife, les refuges sont menacés par de nombreux maux : espèces invasives, pollutions de l’air et des eaux, réduction des budgets, négligence de l’administration. L’ONG signale particulièrement deux sites : celui de l’ANWR (Alaska), où les projets d’exploitation pétrolière constituent un risque majeur pour les caribous et celui d’Oyster Bay, dans l’Etat de New-York, près de la maison du même Theodore Roosevelt, refuge menacé par les eaux pluviales et les systèmes d’assainissement défectueux.
Les 10 sites du sombre palmarès de Defenders of Wildlife ne sont hélas pas les seuls à se trouver dans une situation préoccupante. Le réseau des réserves est délaissé : aujourd’hui, plus de 200 réserves n’ont pas de personnel sur site. Pour combattre ce déclin, l’association appelle à un sursaut afin de redonner à ce dispositif unique un rôle effectif de protection. Pour l’ONG, cela passe avant tout par une mobilisation de la société civile et des communautés et par une vigilance accrue.

Pour en savoir plus, contacts :


- Le rapport 2005 " Refuges at Risk " :
http://www.defenders.org/habitat/refuges/2005/pdf/Refuges2005.pdf
- article de la presse quotidienne :
http://www.thedesertsun.com/apps/pbcs.dll/article?AID=/20051006/NEWS07/510060328/1006
Code brève
ADIT : 30059

Rédacteur :

Philippe Jamet, attache.envt@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….