Reprogrammation de cellules normales tissulaires en cellules souches : une avancée majeure

, Partager

Des cellules de peau de souris modifiées génétiquement et capables de se comporter comme des cellules souches embryonnaires montrent aux chercheurs qu’il est devient possible d’envisager de créer des cellules souches humaines polyvalentes à partir de biopsies de la peau sans avoir à négocier les questions éthiques entourant la manipulation d’embryons.

Trois études indépendantes, publiéés cette semaine dans la revue Nature et la nouvelle revue Cell Stem cells, et impliquant des équipes de UCLA, Harvard, du Whitehead Institute et de l’Université de Kyoto, montrent que des cellules de souris différenciées peuvent être reprogrammées pour donner naissance à tout type de tissu. L’expression de seulement quatre facteurs de transcription (Oct4, Sox2, c-Myc et Kif-4) dans le noyau d’un fibroblaste de souris est suffisante pour conférer un état pluripotent au fibroblaste, et donner naissance à ce que l’on appelle une "cellule souche pluripotente induite" (iPS), ayant toutes les caractéristiques d’une cellule souche embryonnaire.

Les implications d’une telle découverte sont potentiellement immenses. La reprogrammation de cellules souches adultes en cellules souches embryonnaires pourrait générer une source illimitée de cellules immuno-compatibles pour la génération de tissus et la médecine transplantatoire. Si ce travail peut être reproduit sur les cellules humaines, on peut imaginer que des cellules de biopsie de peau de patients, par exemple, puissent être reprogrammées en cellules souches embryonnaires. Ces cellules pourraient être ensuite différenciées en cellules Beta pour le traitement du diabète, en cellules hématopoïetiques pour le traitement des leucémies ou encore en neurones pour le traitement de la Maladie de Parkinson.

Cette nouvelle approche expérimentale est également susceptible de pouvoir remplacer la très controversée méthode, utilisée jusqu’à présent pour reprogrammer les cellules, appelée "somatic cell nuclear transfer" (SCNT) encore connue sous le nom de "clonage thérapeutique".

Source :

http://newsroom.ucla.edu/page.asp?RelNum=8015

Pour en savoir plus, contacts :

1. Okita, K., Ichisaka, T. & Yamanaka, S. Germline competency of mouse induced pluripotent stem cells selected for Nanog expression. Nature doi:doi : 10.1038/05934 (2007).
2. Maherali, N., Sridharan, R. Xie, W., Utikal, J., Eminli, S., Arnold, K. et al. Global epigenetic remodeling in directly reprogrammed fibroblasts. Cell Stem Cell 1, 55-70.
3. Wernig, M., Meissner, A., Foreman, R., Brambrink, T., Ku, M., Hochedlinger, K. et al. In vitro reprogrammed fibroblasts have a similar developmental potential as ES cells and an ES cell-like epigenetic state. Nature doi:doi : 10.1038/ 05944 (2007).
Code brève
ADIT : 43316

Rédacteur :

Mireille Guyader, attache-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….