Réunion internationale au Siège du CNES du Space Climate Observatory (SCO)

, Read this page in English , Partager

Le CNES a accueilli, vendredi 1er février à Paris en son Siège, la première réunion internationale du Space Climate Observatory (SCO). Cette réunion de travail, a réuni plus de 25 agences spatiales et quatre organisations internationales, dont des représentants de la Commission européenne, de l’Union Africaine et des Nations Unies. Réunion fondatrice, elle avait pour but de préciser, d’affiner la définition et les objectifs du SCO et de discuter de sa mise en oeuvre avec l’objectif d’aboutir à un protocole d’accord international avec les agences et organismes souhaitant s’engager dans sa mise en oeuvre.

Le SCO est un observatoire international qui utilise les données des satellites pour comprendre et mesurer les impacts du changement climatique. Les échanges et discussions constructives et riches qui ont jalonné la journée ont permis d’en préciser les contours. Le SCO tirera bénéfice de l’ensemble des données spatiales existantes, riches et nombreuses, des variables climatiques essentielles, des autres produits issus du spatial avec un enjeu majeur de les rendre encore plus interopérables, standardisées et adaptées aux impacts du changement climatique. L’accès plus unifié à l’ensemble de ces données, mais aussi aux données in situ et aux modèles, ouvrira à la communauté scientifique et au-delà, la possibilité de développer des indicateurs d’impact à l’échelle des pays et des territoires, d’en suivre les
évolutions et projections sur les décennies à venir en s’appuyant sur les évolutions du climat mesurées ou annoncées.

Le sujet de la coordination internationale est naturellement venu clore cette journée fondatrice pour le SCO. Elle a été reconnue comme indispensable lors des échanges, pour garantir la mise en commun des données et le partage des connaissances, au service des populations et des pays. Pour permettre l’adhésion du plus grand nombre d’agences à la co-construction du SCO, l’objectif a été fixé de signer une déclaration commune à l’occasion de la troisième édition du One Planet Summit, qui se tiendra à l’occasion de la quatrième édition de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement, prévue à Nairobi le 14 mars.

À l’issue de cette journée, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a déclaré : « Je vous remercie pour votre participation massive à cette première réunion de travail qui aura permis de confirmer l’engagement du plus grand nombre d’entre vous dans la mise en oeuvre du SCO. J’appelle de mes voeux qu’une déclaration commune soit signée et approuvée par vos organisations respectives à l’occasion de la troisième édition du One Planet Summit, le 14 mars à Nairobi. Cet engagement deviendra alors l’acte fondateur du SCO et le signe concret de notre engagement pour répondre à l’objectif de l’Accord de Paris sur le volet de l’adaptation, qui contribuera au suivi des objectifs du développement durable des Nations Unies de l’Agenda 2030. »