Réussite des tests cryogéniques du James Webb Space Telescope

, Read this page in English , Partager

Le James Webb Space Telescope (JWST) a passé avec succès, des tests cryogéniques qui ont eu lieu entre le 22 août et le 26 septembre 2017 au centre spatial Johnson de la NASA, à Houston. Ceux-ci ont également montré le bon alignement optique entre le télescope et les instruments, dont l’ensemble était testé pour la première fois.

Si le JWST est un programme conduit par la NASA avec la participation de l’Europe, par le biais de l’ESA, et du Canada, plusieurs laboratoires français ont joué un rôle clef pour fournir l’instrument MIRIM (Mid-InfraRad IMager) permettant au télescope d’obtenir des images dans une gamme de 5 à 28 microns de longueur d’onde. Ces laboratoires sont le LESIA (Observatoire de Paris-CNRS-UPMC-Université Paris Diderot), le LAM (CNRS-AMU), l’IAS (CNRS-Université Paris Sud) et l’AIM (CEA-CNRS-Université Paris Diderot) sous la maîtrise d’œuvre du CEA et la maîtrise d’ouvrage du CNES.

La prochaine étape consistera à équiper le JWST de ses boucliers thermiques et d’installer l’ensemble sur la plateforme du satellite avant un départ vers le centre spatial guyanais à Kourou, d’où il sera lancé au printemps 2019 à bord d’une Ariane 5 pour atteindre sa destination finale au point de Lagrange L2, situé à 1,5 millions de kilomètres de la Terre.

Lien vers le communiqué de presse complet : https://presse.cnes.fr/fr/le-james-webb-space-telescope-jwst-na-pas-froid-aux-yeux