Revue de presse Agronomie et Sciences de l’Alimentation - Juin 2019

, Partager

Retrouvez ici une sélection d’articles issus de notre veille quotidienne pour le mois de Juin 2019.
Pour suivre notre flux en direct, abonnez-vous à @FranceScience.
Retrouvez notre activité complète sur notre portail thématique Recherche agronomique, science des aliments et technologies vertes.

En lumière ce mois-ci

New York Times Le ministère de l’Agriculture américain (USDA) a annoncé qu’il prévoyait de transférer deux de ses départements dans la région de Kansas City depuis Washington D.C, en dépit de la résistance des membres du personnel et de la crainte que cette mesure ne nuise à la qualité de la recherche à l’agence. Il s’agit du Service de recherche économique (Economic Research Service) et de l’Institut national de l’alimentation et de l’agriculture (National Institute of Food and Agriculture), le communiqué indique que l’objectif de cette transition serait de rapprocher la recherche des communautés agricoles qu’elle dessert.

The Washington Post L’Inde riposte aux pressions des Etats-Unis en imposant des tarifs douaniers avant le sommet du G-20.
L’Inde vient d’imposer des mesures de rétorsion face aux droits de douane américains sur 28 produits, quelques jours seulement avant que les dirigeants des deux nations ne se réunissent au sommet du G20. Les sanctions peuvent atteindre 70% et touchent des produits agricoles comme les pommes, les amandes et les noix, ainsi que des produits chimiques et métalliques. L’Inde a déclaré que cette décision était "dans l’intérêt public" suite à la décision de Trump de révoquer les privilèges commerciaux préférentiels de l’Inde.

Agriculture

Modern Farmer
D’après une étude réalisée auprès de 400 producteurs américains par des chercheurs de l’Université Purdue (Indiana), le moral des exploitants agricoles est au plus bas. Les inondations torrentielles dans le Midwest, la baisse des prix, les excédents de produits comme les produits laitiers et la guerre commerciale en cours avec la Chine ont frappé durement les agriculteurs. Il y a un an, seulement 35 % des interviewés déclaraient qu’ils pensaient que leurs capitaux propres diminueraient au cours de l’année à venir ; en mai 2019, ce chiffre est passé à 55 %. Malgré tout, les producteurs continuent de soutenir en majorité le Président Trump.

Michigan State University
D’après une étude menée par des chercheurs de Michigan State University et de l’INRA, le microbiome de la graine affecte directement la prochaine génération de la plante. Cette étude permettra de mieux comprendre l’impact que peuvent avoir les microbes et pathogènes qui peuvent être transmis de génération en génération par l’intermédiaire des semences. A long-terme, si l’équipe est en mesure d’identifier les microbes bénéfiques de la graine, elle pourra peut-être les isoler et les ajouter aux semences prêtes à être plantées, ce qui permettra la prochaine génération d’être plus résistante aux changements climatiques. Leur recherche vient d’obtenir une subvention de $750.000 du National Institute of Food and Agriculture.

Time Les 3 principaux Etats producteurs de maïs sont situés dans le Midwest américain (Illinois, Iowa et Nebraska). Les inondations record de ce printemps ont retardé les semis, et la guerre commerciale sino-américaine menacent les producteurs de maïs du Midwest. Etant donné que le prix du maïs est établi internationalement, les inondations aux États-Unis auront des répercussions sur les achats de maïs partout dans le monde.

Technologies vertes

CNN La production d’énergie renouvelable américaine est désormais plus importante que celle du charbon.
L’industrie houillère américaine a déjà été dépassée par le gaz naturel. Aujourd’hui, elle subit une pression énorme par les énergies renouvelables. Selon un rapport de la Commission fédérale de réglementation de l’énergie américaine, les centrales électriques américaines peuvent produire plus d’énergie à partir de sources propres que le charbon pour la première fois dans l’histoire. Cette découverte explique la chute des prix de l’énergie solaire et éolienne.

Biofuel magasine Les faibles prix de l’huile de palme risquent d’accroître l’utilisation des biocarburants.
Les prix de vente de l’huile de palme et du carburant diesel ont récemment convergé.
L’UFOP (Union for the Promotion of Oil and Protein Plants) craint une augmentation de l’utilisation de l’huile de palme, car les prix continent de chuter depuis janvier 2017, tombant même parfois temporairement sous le prix du gazole. La principale raison en est l’augmentation continue de l’offre mondiale en huile végétale, en particulier d’huile de palme. Les experts estiment qu’en Indonésie seulement, l’offre passera de 37 millions de tonnes en 2017 à 43 tonnes pour l’année en cours.

Future Farming Le marché des drones agricoles devrait passer de 1,2 milliard de dollars en 2019 à 4,8 milliards de dollars d’ici 2024. Le facteur principal de la croissance du marché des drones agricoles est la demande toujours croissante en denrées alimentaires au niveau mondial. "Avec les progrès tels que l’automatisation et le guidage GPS qui ont déjà changé l’industrie agricole, les drones sont maintenant prêts à la moderniser une fois de plus", peut-on lire dans le rapport de « MarketsandMarkets ».

Alimentation

EurekAlert ! Les phénols contenus dans les fèves de cacao peuvent inverser les problèmes liés à l’obésité dans les cellules de souris.
Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université de l’Illinois suggère que trois des composés phénoliques présents dans les coquilles de fèves de cacao ont des effets puissants sur les cellules graisseuses et immunitaires des souris, ce qui pourrait inverser l’inflammation chronique et la résistance à l’insuline associées à l’obésité.

EurekAlert ! La libération contrôlée du curcuma arrête la croissance des cellules cancéreuses
Une équipe de chercheurs de l’Université de l’État de Washington a mis au point un système d’administration de médicaments à base de curcumine, le pigment principal du curcuma, qui inhibe avec succès les cellules cancéreuses osseuses tout en favorisant la croissance de cellules en bonne santé. Ces travaux pourraient mener à de meilleurs traitements postopératoires pour les personnes atteintes d’ostéosarcome, la deuxième cause de décès par cancer chez les enfants.

Modern Farmer D’après une étude menée par des chercheurs de Children’s Hospital Oakland Research Institute, manger de la viande blanche ne serait pas nécessairement meilleur pour la santé que la viande rouge. Les protéines de ces deux types de viande auraient les mêmes effets sur le cholestérol.

Rédactrice  :
- Mégane CHESNÉ, Attachée Scientifique Adjointe. Contact : deputy-agro@ambascience-usa.org