Revue de presse Espace n°15-01

, Partager

- International
- Science
- Station spatiale internationale
- Lancements et lanceurs
- Défense
- Technologie

INTERNATIONAL

Les Etats-Unis et la Russie envisagent une mission de coopération sur Vénus.
Spaceflight Insider, 5 octobre
Lev Zeleny, directeur du centre de recherche spatiale (IKI) de Moscou, a indiqué que la collaboration avec les Etats-Unis portant sur l’envoi après 2025 d’une sonde sur Vénus était de nouveau envisagé. Les discussions liées à ce projet avaient été suspendues à la suite de la crise ukrainienne.
La mission s’inspirerait du programme russe Venera-D, premier projet post-soviétique dédié à l’exploration de Vénus. Venera-D étudierait la surface, l’atmosphère et l’environnement plasmique de Vénus pour comprendre la formation et l’évolution de la planète. Le programme étudierait également la dynamique et la nature de la super-rotation, du bilan radiatif et la nature de l’immense effet de serre sur la planète. La sonde serait lancée avec une fusée Proton.

SCIENCE

La NASA choisit 5 missions pour le programme Discovery.
Space Policy Online, 30 septembre
Le département Planetary Science Division de la NASA a dévoilé les cinq projets sélectionnés pour être développés au sein du programme Discovery. Deux seront destinés à l’étude de Vénus et les trois autres sont dédiés à l’étude des astéroïdes :
• DAVINCI, Deep Atmosphere Venus Investigation of Noble gases, Chemistry & Imaging ;
• VERITAS, Venus Emissivity, Radio Science, InSAR, Topography ;
• Psyche, étudiera l’astéroïde métallique Psyche pour comprendre l’origine des noyaux planétaires ;
• NEOCam, Near Earth Object Camera, permettra de découvrir des astéroides et des comètes ;
• Lucy, établira une première reconnaissance de l’astéroïde Trojan (astéroïde associé à la planète Jupiter).

Les cinq projets sélectionnés recevront chacun un financement de 3M$. Un seul sera retenu en septembre 2016 pour un développement complet.

Pour mémoire, les missions Discovery sont des missions dites de « taille moyenne », plafonnées à 500M$ (lancement et opérations post-lancement non-inclus). Elles doivent être conçues, développées et lancées dans une période de trois ans. Cela permet un lancement de mission Discovery tous les deux ans environ. La NASA en a lancé onze jusqu’ici et la douzième mission, InSight (sur Mars [ndr : en coopération avec la France), sera lancée l’année prochaine.

STATION SPATIALE INTERNATIONALE

L’ISS en service jusqu’en 2028 ?
Space News, 30 septembre
Boeing a annoncé le 29 septembre que son contrat avec la NASA pour la maintenance de l’ISS avait été prolongé pour une durée de 5 ans. L’agence a également demandé à la compagnie d’évaluer si la station orbitale pouvait rester en service jusqu’en 2028.
Pour mémoire, Boeing est le principal contractant de la NASA pour le programme ISS. La valeur du contrat qui lie les deux entités est estimé à 1.18MD$.

La NASA lance un nouveau projet un projet de recherche à bord de l’ISS
Space Ref, 1er octobre
La NASA a annoncé le lancement d’un projet de recherche intitulé “Research Opportunities in Materials Science – MaterialsLab Open Science Campaigns for Experiments on the International Space Station”. La NASA sollicite ainsi des propositions de recherches scientifiques pouvant être menées à bord de l’ISS. Quatre thématiques sont proposées :
• les mesures de propriétés thermo-physiques ;
• les procédés matériels affectant la microstructure, la composition et les caractéristiques matérielles résultantes ; la biophysique (particulièrement les thématiques des biomatériaux et des biofilms) ;
• la recherche sur les cristaux liquides, utilisant une expérience OASIS modifiée.

LANCEMENTS ET LANCEURS

Succès du 100ème lancement d’ULA
Parabolic Arc, 2 octobre
ULA a réussi sa 100ème mission le 2 octobre dernier, avec le lanceur Atlas V et à son bord le satellite mexicain Morelos-3 (de l’opérateur de satellite MEXSAT).

Les moteurs BE-4 de Blue Origin réussissent les tests de combustion
Parabolic Arc, 30 septembre
L’entreprise Blue Origin a annoncé le 30 septembre que ses moteurs BE-4 avaient passé avec succès une centaine de tests de combustion. Il s’agit d’une étape clé pour le développement du moteur afin d’obtenir des indicateurs de performances avant la revue critique de conception.

DEFENSE

L’entreprise AGI remporte un contrat de 8.4M$ avec l’USAF
Space News, 1er octobre
Le Pentagone a annoncé le 29 septembre que l’USAF avait signé un contrat d’une valeur de 8.4M$ avec l’entreprise AGI pour l’obtention de données du Commercial Space Operation Center (ComSpOC) de l’entreprise. Cette dernière est spécialisée dans les programmes de modélisation des orbites.
Le ComSpOC a été créé par AGI il y a environ deux ans, en collaboration avec d’autres entreprises, pour créer une alternative commerciale au Joint Operations Center (militaire). L’objectif est de traiter des données sur l’emplacement des satellites et les possibles collisions en orbite. Ce centre virtuel se base sur un réseau sol de capteurs optiques et de radiofréquence.

TECHNOLOGIE

Near Space Corporation signe un contrat avec la NASA pour le programme Flight Opportunities.
Parabolic Arc, 30 septembre
La NASA a signé un contrat plafonné à 10M$ avec la société Near Space Corporation (Tillamook – Oregon) dans le cadre du programme Flight Opportunities. L’entreprise s’occupera de l’intégration des systèmes et des vols spatiaux.
Le programme Flight Opportunities, dirigé par le Space Technology Mission Directorate de la NASA, a pour but de développer de nouvelles technologies transversales afin d’améliorer et de faciliter les futures missions spatiales. Ce programme représente une opportunité pour le lancement de charges utiles pour les entreprises du Commercial Space.

Retrouvez également toutes les actualités mises en ligne par la mission pour la science et la technologie
en cliquant sur ce lien.

Ambassade de France aux Etats-Unis d’Amérique
Service spatial – Bureau du CNES