Revue de presse Espace n°15-06

, Partager

International
Défense
Lanceurs et lancements
Navigation et positionnement
Technologie

INTERNATIONAL

Vers un redémarrage des activités de la banque Export-Import ?
Space Policy Online, 10 novembre
La Chambre des Représentants a voté la réhabilitation de la banque Export-Import, agence fédérale aux exportations de produits américains à l’étranger, dont les activités avaient été suspendues le 1er juillet. Pour être définitivement validé, le texte doit désormais être examiné par le Sénat, les deux chambres devant se mettre d’accord sur un texte identique

DEFENSE

Coopération satellitaires entre alliés
Space News, 4 novembre
Le gouvernement américain a autorisé l’accès à ses alliés au système de télécommunication de haute performance WCDMA (Wideband Code Division Multiple Access) constitué de satellites de nouvelle génération MUOS (Mobile User Objective System) de la Navy. Ce système qui devrait entrer en service pleinement opérationnel durant l’été 2016, après le lancement d’un cinquième satellite complétant la constellation mise en place entre février 2012 et septembre 2015.
Cette décision s’inscrit dans le cadre de l’U.S. National Space Policy, qui depuis juin 2010, souligne le caractère indispensable de l’interopératibilité et du partage des ressources entre alliés.

[lanceurs-et-lancements]

LANCEURS ET LANCEMENTS

Echec au lancement de Strypi
Space News, 4 novembre
Le lanceur expérimental Super Strypi (collaboration entre l’Université d’Hawaii, les laboratoires Sandia et Aerojet Rocketdyne), qui transportait treize petits satellites expérimentaux, a explosé en vol moins d’une minute après son lancement depuis Hawaii.
Le lanceur transportait le premier satellite du programme Operationally Responsible Space – 4 (ORS-4), développé par l’université d’Hawaii et qui devait recueillir des images et assurer une surveillance de l’environnement pendant un an. Les douze autres satellites étaient des cubesats de la NASA et de diverses universités.
Le lancement, originellement prévu pour octobre 2013 avait été repoussé plusieurs fois pour cause de problèmes techniques. Développé depuis les années 60, le coup d’un lancement avec le Super Strypi est évalué à 15 M$.*

Lancement des tests pour les moteurs du SLS
Space Daily, 9 novembre
Les premiers moteurs RS-25, construits par la société Aerojet Rocketdyne, qui équiperont le lanceur lourd SLS de la NASA, sont arrivés au Stennis Space Center (Mississippi), pour y subir une batterie de tests.

NAVIGATION ET POSITIONNEMENT

La Chine cliente d’Orbcomm
Via Satellite, 3 novembre
Le constructeur de composants de satellites canadien Com Dev a annoncé son rachat par la société américaine Honeywell International pour la somme de 345 M$. Com Dev construit principalement des communateurs électriques et divers autres composants pour les satellites de télécommunication (la société estime être présente sur 80 % des satellites de communications en orbite) et emploie quelque 1 250 personnes au Canada, au Royaume-Uni aux Etats-Unis et en Chine. Son chiffre d’affaires prévisionnel pour 2015 serait de 158 M$. La participation de 73 % de ComDev à ExactEarth Ltd. ne fait pas partie de la transaction.

TECHNOLOGIE

Succès du lancement de missions technologiques de la NASA
Space Daily, 9 novembre
UP Aerospace a annoncé la réussite du lancement d’un SpaceLoftrocket (SL-10) au Spaceport America (Nouveau Mexique). Ce 24ème lancement depuis le Spaceport America et 4ème lancement inscrit dans le cadre du programme de la NASA, Flight Opportunities Programs Payloads a permis de tester avec succès des technologies d’injection en orbites multiples. Le lanceur, qui a atteint une altitude maximale de 120 km, a largué plusieurs charges utiles ; qui ont ensuite été récupérées au sol :

  • la capsule de la NASA Maraja, qui permet de faire rentrer sur Terre des petits satellites et charges utiles sur demande ;
  • AVA, un ensemble avionique à bas coût développé par la NASA (Ames Research Center) pour le suivi et le contrôle de systèmes de lancement de petits satellites ;
  • Green Propellant, une expérience de l’université de Purdue, destinée à étudier le comportement d’un nouveau carburant « propre » en microgravité, dont les résultats ont vocation à être utilisés au sein d’un système de gestion des carburants à la fois en orbite géostationnaire et pour des missions interplanétaires ;
  • SOF-2, une charge utile développée par l’université d’Etat du Nouveau-Mexique, destinée à mettre sur pied une méthode automatisée de suivi des changements des propriétés inertielles d’un satellite. Cette méthode pourrait être mise en œuvre pour des missions d’opérations en orbite telles que le réapprovisionnement en carburant, les réparations ou la suppression de débris.

Propulsion par « voiles électriques »
Space.com, 9 novembre
Une équipe du Marshall Space Flight Center de la NASA de Huntsville (Alabama) a présenté lors du 100-Year Starship Symposium du 30 octobre, son projet Heliopause Electrostatic Rapid Transit System (HERTS), qui, mené en coopération avec la Finlande, a d’ores et déjà bénéficié d’un financement à deux reprises dans le cadre de son programme NIAC (NASA Innovative Advanced Concepts).
Selon ce concept, un satellite à « voiles électriques » pourrait être doté de dix à vingt filins de 25 mirons de diamètres et d’un à vingt kilomètres de longueur, lesquels exploiteraient les propriétés du vent solaire pour le propulser, permettant ainsi de l’amener au-delà de l’héliopause en dix ans.
Cette technologie pourrait être mise en œuvre à l’horizon 2025-2030.

Retrouvez également toutes les actualités mises en ligne par la mission pour la science et la technologie
en cliquant sur ce lien.

Ambassade de France aux Etats-Unis d’Amérique
Service spatial – Bureau du CNES