Robotique et situations de catastrophe ou d’urgence : un secteur qui se cherche encore ?

, Partager

Du 21 au 24 août étaient organisés deux séminaires conjoints, le 4e IEEE Safety, Security, and Rescue Robotics (SSRR06) et le 6e séminaire Performance Metrics for Intelligent Systems (PERMIS06). Le choix du NIST, outre son lien avec PERMIS était logique : le NIST est l’un des principaux partenaires de la DARPA en matière de robotique (y compris et notamment pour les protocoles d’échange et l’interopérabilité entre systèmes). Une session entière était au demeurant réservée au programme ASSIST de la DARPA, ainsi qu’une conférence invitée à l’ex-responsable des programmes de robotique de la DARPA. Ces deux séminaires ont rassemblé 127 chercheurs, venant principalement des Etats-Unis (88) puis du Japon (24). La RFA (5), la Grande Bretagne et l’Australie (2) étaient également représentés. Aucun chercheur français ne participait. Les présentations donnaient plus d’équilibre entre le Japon et les Etats-Unis, presque à égalité.
Comme pour beaucoup de séminaires de cette ampleur, la qualité des présentations variait significativement, entre des présentations montrant des résultats originaux ou des réalisations prometteuses et d’autres relevant plus clairement de l’annonce. Par ailleurs la dichotomie entre les travaux centrés sur la mécatronique et le déplacement (notamment l’équipe du professeur Hirose à TokyoTech), en prenant le parti de robots téléopérés, et ceux s’intéressant plus à l’autonomie ou à la vision (notamment parmi les quelques travaux européens) était assez prononcée. Les présentations centrées sur les besoins opérationnels ou sur de nouveaux concepts (par exemple les essaims de robots sauteurs du MIT) étaient en général plus américaines. En somme, l’avancement des recherches n’en est pas encore à conduire à une large intégration de problématiques différentes dans un même projet. Il y a plutôt rencontre de recherches assez isolées. Un certain nombre de démonstrations (par une exposition mais aussi des essais en extérieur) accompagnaient les séminaires.
On peut relever aussi au passage que le 7e PCRD, y compris la future Interoperability Service Utility, suscite un intérêt notable des chercheurs américains.

Pour en savoir plus, contacts :


- PerMIS 06 - http://www.isd.mel.nist.gov/PerMIS_2006/
- SSRR 06 - http://www.isd.mel.nist.gov/ssrr2006/
Code brève
ADIT : 38745

Rédacteur :

Jean-Philippe Lagrange, attache-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….