Small Business Investement Companies program (SBIC)

, Partager

Objectifs

Les Small Business Investment Companies ont été créées en 1958 par le Congrès Américain pour financer le démarrage ou la croissance des PME/PMI. Les SBIC sont des sociétés d’investissement privées à but lucratif offrant des participations en capital ou des prêts à long terme à des petites entreprises en phase de croissance (ayant une valeur nette inférieure à $18 millions et un bénéfice de moins de $6 millions).

Fonctionnement

Les SBIC sont gérées par des opérateurs privés disposant d’une licence accordée par la Small Business Administration. Celle-ci apporte un co-financement sous forme d’obligations garanties par l’Etat ou de titres de participation . L’effet de levier généré par l’intervention de l’Etat peut-être de 200 pour cent. Le minimum de capitaux privés requis pour créer un SBIC étant de $10 millions, l’apport en financement public est dans ce cas de $20 millions.

Les cibles des investisseurs concernent aussi bien les sociétés en phase de démarrage que les sociétés en développement. Durant l’année 2000, 49% des projets soutenus par les SBIC ont concernés des entreprises en phase de démarrage. Tant que l’entreprise ne génère aucun profit, la SBA paie les intérêts au pool bancaire chargé de l’émission des obligations sur le marché. Lorsque la société entre en bourse, 10% des plus-values générées sont versées à la SBA. Celles-ci ont représenté 264 millions de dollars en 2000. Globalement, après déduction de toutes les charges et des frais inhérents à ce programme (frais de fonctionnement de l’Agence, honoraires, intérêts), le taux de subvention est de 3% seulement .

Bilan

Dans les années 80, les SBIC ont connu beaucoup de revers avec un taux de liquidation qui était voisin de 50% en raison d’un manque de professionnalisme des équipes dirigeantes. Désormais la SBA n’accorde des licences qu’aux opérateurs privés ayant une solide expérience du capital-risque et maîtrisant parfaitement le secteur dans lequel ils souhaitent investir. La SBA réalise des audits annuels sans toutefois intervenir dans les choix stratégiques des SBIC.

On recense actuellement 425 SBIC aux Etats-Unis qui gèrent 15,4 milliards de dollars de participations et de prêts aux entreprises. Sur le total des projets financés par des sociétés de capital risque, 50% en nombre l’ont été par une SBIC et 20% en volume (statistique sur les cinq dernières années). Les SBIC sélectionnent 1 à 2% environ des projets qui leurs sont soumis soit 1800 dossiers retenus par an. En moyenne une SBIC gère un portefeuille d’une quinzaine de participations et la fourchette d’intervention moyenne en capital est de 1.5 à 2 millions de dollars, contre 5 à 12 millions pour les autres opérateurs. La dépense nette pour le gouvernement américain de 25 millions de dollars génère par effet de levier un financement de 4,5 milliards de dollars dans l’économie américaine.