Succès de Soyouz au Centre Spatial Guyanais - Mise en orbite réussie des quatre satellites de la constellation O3b

, Read this page in English , Partager

Jeudi 4 avril 2019, Soyouz a parfaitement réussi sa mission après son lancement au Centre Spatial Guyanais (CSG), port spatial de l’Europe, en mettant en orbite terrestre moyenne, quatre satellites de la constellation O3b, pour le compte de l’opérateur mondial SES. Le lanceur Soyouz signait ainsi son 22ème succès d’affilée au CSG, depuis 2011.

D’une masse au décollage de 2.800 kg (700 kg par satellite), ces quatre satellites de télécommunications et de liaison Internet, réalisés sous la maîtrise d’œuvre de Thales Alenia Space et d’une durée de vie estimée à 10 ans, ont rejoint la constellation O3b, placée à 8.000 km de la Terre et qui dessert près de 50 pays.

Ils fourniront des capacités de connexions accrues, de meilleures performances et permettront de faire évoluer progressivement la constellation O3b existante. En faisant passer le nombre de satellites de 16 à 20, SES Network offrira une couverture plus étendue tout en assurant une plus grande disponibilité et une meilleure fiabilité du service afin de répondre à la demande croissante en bande passante des gouvernements mais aussi du marché des télécommunications, de l’infonuagique (ou « cloud computing »), du transport maritime et de l’énergie.

À l’occasion de ce lancement, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a déclaré : « Ce 22ème succès de Soyouz au CSG est une grande satisfaction pour l’ensemble des équipes mobilisées sur cette opération. Il confirme non seulement la capacité de Soyouz à effectuer des lancements multiples mais aussi l’adaptabilité de la gamme des lanceurs européens aux exigences du marché international. Je tiens à féliciter chaleureusement tous nos partenaires, SES, Thales Alenia Space, l’ESA, Arianespace, Starsem, les industriels européens et russes et bien sûr le CNES, en particulier la DLA et le CSG qui ont développé et mis en œuvre le système de lancement Soyouz au CSG. »