Succès de Soyouz au Centre Spatial Guyanais - Mise en orbite réussie de CSO-1

, Read this page in English , Partager

Mercredi 19 décembre 2018, Soyouz a parfaitement réussi sa mission après son lancement au Centre Spatial Guyanais (CSG), port spatial de l’Europe, en mettant sur une orbite héliosynchrone CSO-1, satellite d’observation à usage de défense et de sécurité, pour le compte du Ministère des Armées. Le lanceur Soyouz signait ainsi son 20ème succès d’affilée au CSG, depuis 2011.

Successeur des systèmes Hélios 1 et 2, le système CSO (Composante Spatiale Optique) permet de répondre aux besoins opérationnels français et européens en matière de renseignement et de veille stratégique mondiale, de connaissance de l’environnement géographique et d’appui aux opérations.

D’une masse au décollage de 3 565 kg, CSO-1 est le premier exemplaire d’une constellation de trois satellites identiques placés sur des orbites polaires d’altitudes différentes et affectés à deux missions : reconnaissance et identification. CSO-1 a été placé à 800 km d’altitude où il permettra l’acquisition d’images à très haute résolution dans les domaines visible et infrarouge, par temps clair, diurne ou nocturne et dans une variété de modes de prises de vue permettant de satisfaire au maximum les besoins opérationnels. La durée de vie de CSO-1 est estimée à 10 ans.

L’ensemble du CNES a été mobilisé sur ce programme. En particulier, les équipes du Centre Spatial de Toulouse, sont en charge de la conception et de la maîtrise d’ouvrage du système avec la DGA depuis une quinzaine d’années. Dès que le satellite a été séparé du lanceur, ces équipes toulousaines ont pris la main pour vérifier que tout allait bien à bord et suivre de près les premières activations du satellite. Une fois que tout aura été validé, d’autres équipes du CNES prendront la responsabilité des opérations pour s’assurer du bon fonctionnement général du satellite, calibrer l’instrument, programmer les plans de prises de vue et décider des manoeuvres en orbite.

À l’occasion de ce lancement, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a déclaré : « Le 20ème succès d’affilée de Soyouz au Centre Spatial Guyanais est une très grande satisfaction. La mise en orbite parfaitement réussie de CSO-1 montre une fois encore à quel point le CNES est au service du Ministère des Armées pour le développement et la mise en oeuvre de ses systèmes spatiaux. Aujourd’hui, nos quatre centres sont à l’honneur, le Siège pour notre relation avec les Armées, le CST pour le satellite, la DLA et le CSG pour son lancement et je tiens à féliciter tous nos collaborateurs. Je tiens aussi à féliciter tous nos partenaires, la DGA, Airbus Defence and Space, Thales Alenia Space et leurs sous-contractants pour le satellite, l’ESA, Arianespace et les industriels russes pour le lancement. Je tiens enfin à remercier Florence Parly, Ministre des Armées qui nous a fait l’honneur d’assister à ce lancement depuis l’Ecole militaire à Paris. Merci et Bravo à tous ! »