Succès du 103ème lancement d’Ariane 5 - Saudi Geostationary Satellite 1/Hellas Sat 4 et GSAT-31 sont en orbite

, Read this page in English , Partager

Mardi 5 février 2019, Ariane 5 a parfaitement réussi sa mission depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG), port spatial de l’Europe, en mettant sur une orbite géostationnaire les satellites Saudi Geostationary Satellite 1/Hellas Sat 4 pour les opérateurs KACST (King Abdulaziz City for Science and Technology - Arabie Saoudite) et Hellas Sat (Grèce - Chypre) et le satellite GSAT-31 pour le compte de l’Agence spatiale indienne (ISRO). Il s’agissait du premier lancement de 2019 au CSG, de la première mission de l’année pour Ariane 5 et de son 103ème lancement.

D’une masse au décollage de 6 495 kg, Saudi Geostationary Satellite 1/Hellas Sat, 4 est un satellite de télécommunications conçu et fabriqué par Lockheed Martin Space et composé de deux charges utiles. La charge utile Saudi Geostationary Satellite 1 offrira des services de communications sophistiquées pour le compte de KACST (King Abdulaziz City for Science and Technology - Arabie Saoudite), ainsi que des télécommunications sécurisées pour les Etats du Golfe, membres du Conseil de coopération. De son côté, la charge utile Hellas Sat 4 fournira des services régionaux de télécommunications avancées, pour le compte de la filiale d’Arabsat, Hellas Sat, opérateur satellitaire grec et chypriote qui dessert plus de 3 millions de foyers par l’intermédiaire des principaux opérateurs de services de télévision directe. La durée de vie de Saudi Geostationary Satellite 1/Hellas Sat 4 est estimée à plus de 15 ans, avec une extension possible à 23 ans.

D’une masse au décollage de 2 536 kg, GSAT-31 est un satellite de télécommunications conçu et fabriqué par l’ISRO. Avec ce satellite, l’Agence spatiale indienne oeuvre au développement de l’Inde et à la réduction de sa fracture numérique en fournissant d’importants avantages aux usagers. Sa durée de vie est estimée à plus de 15 ans.

À l’occasion de ce nouveau succès, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a déclaré : « Ariane 5, référence mondiale pour la mise en orbite des satellites depuis près de 15 ans, a réussi avec brio son 103ème lancement. Notre lanceur prouve aujourd’hui encore sa fiabilité et consacre l’excellence du Centre Spatial Guyanais. Je félicite et je remercie toutes les équipes impliquées dans cette réussite pour leur professionnalisme et leur savoir-faire, celles de l’ESA, d’Arianespace, de KACST, de Hellas Sat, de l’ISRO, et bien sûr, celles du CNES à la Direction des Lanceurs et au Centre Spatial Guyanais. »