Succès du lancement de deux nouveaux satellites Galileo

, Read this page in English , Partager

Jeudi 17 décembre le lanceur Soyouz a mis en orbite deux nouveaux satellites, les numéros onze et douze, de la constellation Galileo depuis le Centre Spatial Guyanais (Kourou), Port Spatial de l’Europe, pour le compte de l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Les deux satellites précédents avaient été lancés avec succès en septembre dernier.

A terme, les vingt-six satellites qui composeront la constellation Galileo offriront une précision et une variété d’utilisations jamais atteinte, en faisant ainsi un système de navigation fiable et sécurisé pour l’Europe.

Les deux satellites, de 717 kg chacun, vont rejoindre une orbite circulaire inclinée à 23.222 km d’altitude. De là ils délivreront les signaux compatibles avec les autres systèmes de navigation mais bien plus précis (au mètre près).
Les quatorze satellites restant seront lancés par Soyouz (deux) et Ariane 5 (quatre satellites par lancement).

Il s’agissait du treizième lancement depuis le CSG pour un Soyouz mais également du douzième lancement de l’année réussi pour le centre de Kourou. Suite à cet évènement, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, co-Président du Conseil de l’ESA et coordonnateur interministériel pour les programmes européens de navigation par satellite, s’est exprimé : « C’est toujours un très grand plaisir de vivre un succès de Soyouz au Centre Spatial Guyanais et de célébrer la mise en orbite de deux nouveaux satellites Galileo. […] je tiens à féliciter chaleureusement toutes les équipes des partenaires de ce programme fondamental pour la politique spatiale européenne […] Ce succès est un nouvel événement majeur pour l’Europe spatiale puisque Galileo garantira une précision jamais égalée par un système de navigation par satellite. »