Suite du partenariat France-Texas avec le retour d’étudiants de TA&M

, Partager

Cet été, 50 Etudiants de l’Université Texas A&M ont séjourné en France dans le cadre du partenariat mis en place entre l’université américaine Texas A&M (TA&M) et l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (ENSAM).

Echange étudiant

En juin 2018, 25 étudiants de l’université Texas A&M étaient partis suivre un programme d’étude en immersion à l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers d’Aix-en-Provence. Ce séjour en France avait été réalisé par le concours des deux universités et du Service Scientifique de l’Ambassade de France aux Etats-Unis.

L’expérience a été réitérée cette année avec le départ de 50 étudiants américains et de leurs professeurs pour la France, du 15 mai au 18 juin 2019. Si la plupart des élèves ont suivi des cours sur place, d’autres ont pu saisir l’occasion d’effectuer des travaux de recherche à l’ENISE de Saint-Etienne, et l’un d’eux a même effectué un stage au Technocentre Henri-Fabre, affilié à l’ENSAM. Les cours ont été dispensés en anglais par leurs professeurs, et se sont structurés autour des grandes thématiques de ce partenariat TA&M – ENSAM : les sciences des matériaux, le « Smart Manufacturing » (fabrication additive) en industrie, l’intelligence artificielle, l’aéronautique et le domaine des énergies.

Outre ces cours assurés en local par TA&M, la création de groupes de travail mixtes (français/américains) ont permis aux jeunes étudiants d’entrer en interaction les uns avec les autres et de travailler sur des projets de recherche dans un environnement multiculturel.

Etudiants de Texas A&M (les « aggies ») en séjour à Aix-en-Provence à l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (ENSAM)

Historique des collaborations

Ce programme d’étude est le fruit d’une collaboration initiée en 2017 par la signature d’un « memorandum of understanding » entre l’ENSAM – Paris Tech d’une part, et la Texas Engineering Experiment Station (TEES) – la plateforme de recherche et développement de TA&M – d’autre part. Un article précédent faisait état de l’historique entre les deux instituts et notamment de la tenue d’un symposium sur le campus de TA&M en parallèle du premier séjour étudiant.

Entre temps, le lien franco-américain s’est structuré et a abouti à la création d’un cluster baptisé AM² (en double référence à Arts et Métiers et (Texas)A&M). Officialisé le 30 novembre 2018, ce regroupement matérialise le souhait de fusionner les efforts des deux universités en une entité commune, afin d’accroitre la visibilité de l’initiative et de promouvoir l’excellence du partenariat auprès des compagnies et des entrepreneurs locaux. La démarche se concrétisera par la construction d’une antenne locale sur le site d’Aix-en-Provence prévue en 2020.

Depuis lors, un deuxième workshop retour s’est tenu en Aix, du 10 au 11 janvier 2019. L’événement a rassemblé le corps académique du tandem universitaire et a bénéficié de la présence de nombreux industriels et acteurs de l’innovation. L’émulsion générée par ce second symposium a donné de la visibilité au partenariat TA&M-ENSAM, une stratégie visant à toucher les industriels sur fond de thématique de l’usine de demain.

Projets futurs

Le 23 août, le Service Scientifique s’est rendu à une réception sur le campus de TA&M à College Station, à l’occasion du retour de leurs étudiants (surnomés « Aggies ») au Texas. Le bilan très positif de l’expérience s’est complété d’une discussion avec la responsable des programmes internationaux du College of Engineering, Maria Alves, sur l’avenir de la coopération franco-américaine. A long terme, l’université souhaite accroitre le nombre d’étudiants à destination de l’ENSAM, et ce, pour de plus longues durées. TEES prévoit par exemple des échanges sur un semestre à partir de janvier 2020, et pourrait étendre la formation à une année complète (une année aux USA, suivie d’une année en France). Par ailleurs, le partenariat se verra doté d’un nouveau double diplôme portant sur l’interdisciplinarité des sciences en ingénierie.

En marge des considérations étudiantes, un troisième workshop est prévu pour l’automne 2019 sur le campus de College Station au Texas. Il réunira les différents acteurs du cluster AM2 autour d’un consortium d’entreprises (Airbus, STIL, Essilor, ExOne, Saint Gobain …) dont les investissements divers serviront à la recherche (via des appels à projets) et à la mobilité étudiante.

Aussi, le Service Scientifique souhaite prolonger l’idée de ce workshop par la mise en place d’un French American Innovation Day (FAID) en partenariat avec TA&M au printemps 2020. Axé sur la thématique du « Smart Manufacturing for the Factory of the Future » (la synthèse additive pour l’usine de demain), l’évènement prendra la forme d’une conférence intégrant sessions plénières, panel de discussions et temps de réseautage avec les participants. Un site internet dédié à ce FAID sera prochainement mis en ligne via le site du Service scientifique, à l’instar du FAID 2019 qui s’était tenu à Houston sur la thématique « Procedural Medicine in the Digital Age ».


Rédacteur :
Olivier Tardieu, Attaché adjoint pour la science et la Technologie, deputy-phys@ambascience-usa.org