Tandis que les politiques discutent, les centrales émettent

, Partager

Selon le dernier inventaire publié par l’Environmental Protection Agency EPA, les émissions de CO2 des centrales électriques américaines ont augmenté de +2,9% en 2007 portant à près de 12% l’augmentation des émissions du secteur électrique au cours de la dernière décennie.

Il s’agit de la plus forte augmentation annuelle depuis 1998, alors que de plus en plus de voix s’élèvent pour appeler à l’instauration d’un marché de permis d’émissions, avec pour objectif une réduction de 80 à 90% des émissions par rapport à la référence 1990. Sur la dernière décennie, l’augmentation des émissions du secteur électrique atteint presque +12%. L’an dernier aux Etats-Unis, les centrales thermiques ont rejeté plus de 2,3 gigatonnes de gaz carbonique dans l’atmosphère, soit près de 40% du total américain. Les centrales thermiques au charbon représentent à elles seules 1,9 gigatonne.

L’Environmental Integrity Project analyse cette augmentation comme le résultat de trois facteurs : augmentation de la demande, accroissement du taux de charge des centrales au charbon et perte d’efficacité de conversion du fait du vieillissement du parc de centrales. En dépit des améliorations de procédé apportées ici et là, les centrales américaines au charbon ne sont globalement pas plus efficaces qu’elles ne l’étaient voici 40 ans. L’ONG réclame la mise hors service des centrales les moins efficaces et une réduction rapide de la demande nationale en électricité.

L’inventaire recense 1184 centrales de production d’électricité réparties sur le territoire des Etats-Unis. Avec respectivement 262 et 139 millions de tonnes, le Texas et l’Ohio sont en tête des Etats émetteurs. Les émissions du secteur électrique de ces deux Etats cumulés sont supérieures aux émissions totales de gaz à effet de serre de la France. La centrale au charbon " Robert W Scherer " située à Juliette en Géorgie est le point d’émission de CO2 le plus important des Etats-Unis. Ses quatre tranches de 880 MW chacune ont produit plus de 27 millions de tonnes de gaz carbonique en 2007, soit davantage que l’ensemble du secteur électrique d’un pays comme le Brésil.

Selon la base de données CARMA (projet établi par le Center for Global Development et regroupant 50000 centrales thermiques du monde entier), l’unité Scherer n’occupe cependant que le 20ème rang mondial, loin derrière le complexe de Taichung à Taïwan (huit tranches d’un total de 4130 MW consommant 15 millions de tonnes de charbon par an et émettant 41,3 millions de tonnes de CO2, soit presque autant que l’ensemble du secteur électrique Français).

Un peu partout dans le monde, les centrales thermiques au charbon tiennent donc encore le haut du pavé, une situation qui ne devrait pas changer radicalement dans les prochaines décennies, sachant que la durée de vie d’une centrale est de l’ordre de 40 années. 47 centrales d’une capacité totale de 23 GW sont en cours de construction ou autorisées aux Etats-Unis et 67 autres unités (42 GW) sont au stade de l’avant-projet. 3 seulement des centrales en cours de construction utilisent la technologie de gazéification IGCC, plus efficace et potentiellement adaptée à la capture et la séquestration du gaz carbonique.

Source :

Greenhouse Gas Increase from U.S. Power Plants Highest Since 1998 - http://www.environmentalintegrity.org/pub493.cfm (rapport et annexes téléchargeables)

Pour en savoir plus, contacts :


- CGD Ranks CO2 Emissions from Power Plants Worldwide - http://www.cgdev.org/content/article/detail/14846/
- Base de données CARMA : http://carma.org/
- Inventaire détaillé des émissions et des puits de gaz à effet de serre aux USA (rapport provisoire du 22/2/2008) - http://www.epa.gov/climatechange/emissions/downloads/08_CR.pdf
- La centrale Robert W Scherer - http://www.georgiapower.com/about/pdf/Plant%20Sherer%20Brochure.pdf
- Tracking new coal-fired power plants, rapport du National Energy Technology Laboratory (DoE), 18/2/2008 - http://www.netl.doe.gov/coal/refshelf/ncp.pdf
Code brève
ADIT : 53645

Rédacteur :

Philippe Jamet, AST, Philippe.Jamet@diplomatie.gouv.fr

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….