Sentinel-3A en orbite

, Read this page in English , Partager

La mise en orbite de Sentinel-3A, quelques semaines seulement après celle de Jason-3, est un nouveau pas en avant pour l’océanographie opérationnelle. Pour cette mission du programme Copernicus, le CNES a fourni un instrument Doris de nouvelle génération et sera en première ligne pour la diffusion des données produites par cette nouvelle vigie des océans et du climat.

Sentinel-3A, dédié à la surveillance de la Terre et des océans, est un satellite du programme Copernicus, développé par la Commission européenne et l’ESA. Sentinel-3A appartient à une série de plusieurs satellites, chacun relevant d’une technique ou d’un objectif différent (Sentinel-1 embarque un radar à synthèse d’ouverture, Sentinel-2 est dédié à l’imagerie optique, Sentinel-3 aux océans, etc.). L’objectif principal de cette mission est de décrire l’océan sous toutes ses coutures, en mesurant sa topographie de surface, sa température mais aussi sa couleur, avec une haute précision et une grande fiabilité pour fournir les systèmes de prévision et la surveillance environnementale et climatique. Sentinel-3A va apporter de nombreux services, notamment les modèles numériques des océans, la sécurité en mer, la surveillance des zones côtières, de l’océan hauturier ou encore des glaces. Les missions de Sentinel-3A s’appliquent également aux surfaces terrestres et à la cryosphère. Ses mesures, combinées à celles de Jason 3, fourniront les données spatiales nécessaires au service marin de Copernicus.

Le CNES apporte une contribution fondamentale à cette mission, en fournissant un instrument Doris (Doppler Orbitography and Radiopositioning Integrated by Satellite) de nouvelle génération pour restituer avec une très grande précision l’orbite du satellite. La résolution attendue de l’orbite est de 5 à 10 cm et la performance attendue de l’orbite précise en temps différé est d’environ 3 cm. Le CNES met également à disposition son expertise pour suivre la performance des produits et les étalonner avec d’autres missions altimétriques. Le CNES est aussi en première ligne au niveau national pour la diffusion des données de Sentinel-3A : sa plateforme PEPS les mettra gratuitement à disposition d’un large éventail d’utilisateurs, qu’il s’agisse de scientifiques, d’entrepreneurs ou du grand public.

En 2017, Sentinel-3A sera rejoint sur son orbite par Sentinel-3B, satellite jumeau actuellement en cours d’intégration.