Toxicité des produits synthétiques et inquiétude des investisseurs

, Partager

L’Investor Environmental Health Network a publié récemment le rapport "Fiduciary Guide to Toxic Chemical Risk", un guide examinant la dimension financière des risques de toxicité associés aux produits synthétiques. Il existe en effet de nombreux exemples de produits synthétiques introduits sur le marché qui se sont avérés toxiques et pour lesquels les investisseurs ont dû ou doivent faire face à de coûteux litiges et à des interdits de vente. L’amiante, les peintures au plomb et les acides perfluoro-octanoïques (PFOA) qui entrent dans la fabrication du Teflon en sont des exemples connus. Beaucoup d’autres produits, aujourd’hui d’utilisation courante, sont également étudiés pour leurs potentielles propriétés toxiques.

Les phtalates, par exemple, sont utilisés dans certaines matières plastiques. Or, des études ont déjà associé les phtalates à des effets endocriniens chez l’homme, telle la réduction du niveau de testostérone. Une nouvelle étude, menée par des chercheurs de l’école de médecine de l’University of Rochester, New York sur un échantillon d’hommes adultes, et publiée récemment en ligne dans le journal "Environmental Health Perspectives", établit une relation entre la présence de métabolites de phtalates dans les urines et une augmentation de la circonférence abdominale. Les chercheurs ont également trouvé une relation entre la présence de certains métabolites et une résistance à l’insuline. Selon les auteurs, il se pourrait donc que l’exposition aux phtalates contribue aux problèmes d’obésité et de résistance à l’insuline.

Les hormones de synthèse soulèvent également quelques questions. Plusieurs études les ont en effet reliées à des perturbations du système endocrinien chez les animaux. Une étude, réalisée par des chercheurs de l’école de médecine de l’University of Rochester, New York, publiée fin mars dans le journal "Human Reproduction" établit un lien entre la consommation de boeuf durant la grossesse et la concentration en spermatozoïde du liquide séminal de la descendance mâle à l’age adulte. Plus la consommation de boeuf est élevée plus la concentration en sperme est faible. Or, durant la période des grossesses étudiées (1949-1983), l’oestrogène de synthèse diéthylstilbestrol (DES) était largement utilisé dans la production du boeuf. Son utilisation a été interrompue en 1979 du fait de ses propriétés carcinogéniques, mais d’autres hormones de synthèse l’ont remplacée. Les auteurs évoquent donc un lien possible entre la présence de cette hormone de synthèse et la diminution des concentrations en spermatozoïde.

Les investisseurs sont de plus en plus conscients de ces risques et de plus en plus méfiants également quant à la présence dans leurs portefeuilles, de titres qui en seraient porteurs. C’est en réponse à leurs questions que l’Investor Environmental Health Network a rédigé son rapport. Dans un premier temps, celui-ci examine les coûts estimés de l’exposition aux produits chimiques, et cite notamment une étude estimant à 55 milliards de dollars le coût des maladies et des infirmités causées chez les enfants par ce type d’exposition aux USA. Les auteurs rappellent également que ces coûts peuvent ne représenter qu’une petite fraction des coûts réels associés aux produits toxiques. Le rapport revient ensuite sur quelques exemples spécifiques de compagnies et d’investisseurs ayant connu des difficultés suite à la commercialisation d’un produit. Dupont, producteur de PFOA, s’est vu imposer l’amende la plus importante jamais émise par l’US Environmental Protection Agency. Dupont a également dû payer 100 millions de dollars en frais de règlement à l’amiable et fait face à une action collective où 5 milliards de dollars sont en jeu. Finalement le rapport revient sur les droits et les devoirs des investisseurs en matière de risques environnementaux et décrit quelques actions à prendre pour protéger au mieux son portefeuille boursier de ce type de risque.

Source :


- http://www.iehn.org/?q=node/41
- http://pubs.acs.org/subscribe/journals/esthag-w/2007/apr/science/nl_phthalates.html
- http://pubs.acs.org/subscribe/journals/esthag-w/2007/apr/science/rc_beef.html
- Fiduciary Guide to Toxic Chemical Risk, mars 2007, Investor Environmental Health Network :
http://www.iehn.org/filesalt/Fiduciary.pdf
- R. W. Stahlhut et al., Concentrations of urinary phthalate metabolites are associated with increased waist circumference and insulin resistance in adult U.S. lales, 2007, Environmental Health Perspectives, online :
http://www.ehponline.org/members/2007/9882/9882.pdf
- S. H. Swan et al., Semen quality of fertile US males in relation to their mother’s beef consumption during pregnancy, 2007, Human reproduction, online :
http://humrep.oxfordjournals.org/cgi/reprint/dem068v1

Rédacteur :

Elodie Pasco, deputy-envt.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….