Traitement ciblé du cancer : la piste des micro RNA

, Partager

Malgré les progrès réalisés ces dernières années dans la compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans la carcinogenèse et la découverte de nouveaux traitements, le cancer reste la deuxième cause de mortalité dans le monde et certains types comme le glioblastome (cancer au niveau du cerveau) ou le mésothéliome malin (dû essentiellement à une exposition à l’amiante) n’ont pas encore de traitement efficace pour une survie qui varie de quelques mois à deux ans après détection.

Les échecs thérapeutiques sont souvent dus au stade avancé au moment de la détection, à l’impossibilité de recourir à la chirurgie, à la toxicité de la chimiothérapie et à l’acquisition d’une résistance au traitement. De nouvelles pistes de traitement sont actuellement en cours d’exploration. Les micro-RNA constituent l’une des nouvelles voies qui visent à empêcher de façon spécifique l’expression de gènes indispensables au développement et à la croissance tumorale.

Ces "micro RNA" sont des ARN de toute petite taille, (de 15 à 30 nucléotides), qui ne codent pour aucune protéine mais jouent un rôle important dans la régulation des gènes impliqués dans le développement, la différentiation, la prolifération, l’apoptose et d’autres processus cellulaires. De nombreuses publications ont montré que les micro RNA, appelés ARN interférents (ARNi), sont capables de rendre un gène silencieux ou de dégrader de façon spécifique les ARN messagers "indésirables" et ainsi empêcher des pathologies dont le cancer.

Une étude récente réalisée par le Pr. Corsten et ses collaborateurs de la Harvard Medical School de Boston vient de montrer que le niveau de micro ARN-21 était élevé dans des cellules de gliome, et que sa suppression induisait l’inhibition de la prolifération des cellules et une éradication complète de la tumeur induite dans le cerveau de la souris. D’autre part, Shi et ses collaborateurs du "Kimmel Cancer Center" de Philadelphie, montrent que l’inhibition spécifique du récepteur de l’insuline, par ARNi (miR145), provoque l’inhibition de la croissance de cellules d’un cancer du colon.

Ces deux récentes découvertes démontrent les nouvelles perspectives offertes par les ARNi dans le développement de nouvelles approches thérapeutiques dans le traitement du cancer.

Source :


- Shi B., et al., J. Biol. Chem., 09/2007 : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/entrez?Db=pubmed&Cmd=ShowDetailView&TermToSearch=17827156&ordinalpos=63&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_RVDocSum
- Cordten MF et al., Cancer Res., 10/2007 : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/entrez?Db=pubmed&Cmd=ShowDetailView&TermToSearch=17699775&ordinalpos=19&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_RVDocSum

Pour en savoir plus, contacts :


- http://web.mit.edu/newsoffice/2007/microrna.html
- http://www.medicalnewstoday.com/articles/45094.php
- http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/entrez?Db=pubmed&Cmd=ShowDetailView&TermToSearch=17541417&ordinalpos=4&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_RVDocSum
- http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/entrez?Db=pubmed&Cmd=ShowDetailView&TermToSearch=16700886&ordinalpos=21&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_RVDocSum
- http://cancerres.aacrjournals.org/cgi/content/full/66/15/7390
Code brève
ADIT : 51344

Rédacteur :

Hedi Haddada : attache-sdv.mst@ambafrance-us.org - Mireille Guyader : attache-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….