UCSF, le futur de San Francisco

, Partager

Cette année, San Francisco célèbre les 10 ans de l’ouverture de Genentech Hall [1], le premier bâtiment du nouveau campus de l’Université de Californie-San Francisco (UCSF) à Mission Bay. Le plan de développement de ce nouveau campus entamé il y a 16 ans est un succès : aujourd’hui une douzaine de bâtiments ont été érigés sur le campus, dont le Gladstone Institute, le California Institute for Regenerative Medicine, un laboratoire de Pfizer ainsi que de nombreuses startups, et un nouvel hôpital universitaire devrait voir le jour dans deux ans. Mission Bay reste un campus inachevé, mais ce qui était auparavant un coin poussiéreux et vieillot de San Francisco, le site industriel à l’abandon de Mission Bay, a été transformé en une plateforme moderne et hyperactive de la recherche médicale.

Le programme d’expansion qui comprend la construction d’un hôpital ultramoderne va continuer de transformer ce coin reculé et abandonné de San Francisco en un concentré d’innovation scientifique dans les sciences de la vie et la qualité des soins prodigués aux patients.

Alors que San Francisco a réussi ces dernières années à capter une grande partie de l’activité économique de la Silicon Valley, que Google, Salesforce et les autres ont pris possession du financial district, et que de nombreuses startups dans les jeux et les réseaux sociaux ont envahi SOMA, avec ce nouveau campus le futur économique de la ville de San Francisco qui se dessine est de plus en plus tourné vers l’innovation scientifique et technologique dans les sciences de la vie.

Petite histoire du Campus de Mission Bay

Ancien marais salant, le quartier de Mission Bay est né après que la ville eut décidé de combler cette baie avec les débris du tremblement de terre de 1906 [2]. Le campus de Mission Bay est le produit d’un partenariat public-privé qui a nécessité l’investissement du gouvernement, d’entreprises, de la communauté des habitants et des chercheurs, ainsi que la participation de généreux donateurs.

L’objectif était de créer un nouveau campus pour permettre l’expansion de UCSF, impossible sur ses autres sites de Parnassus, tout en s’assurant que l’université resterait au sein de la ville. L’objectif était également que ce nouveau campus attire des institutions et des entreprises spécialisées dans les sciences de la vie afin de créer un renouveau économique dans ce secteur et fournir des emplois aux habitants.

Un succès

Mission Bay a dépassé de loin la vision ambitieuse affichée par ses promoteurs [3]. Le campus fête cette année 10 ans de découvertes scientifiques, un jalon qui marque une renaissance scientifique pour ce quartier déshérité de la ville.

Démarré en 1999, le développement de Mission Bay reste le plus gros projet de développement dans toute l’histoire d’UCSF avec un budget de $3 milliards, ainsi qu’un des plus gros projets de développement universitaire de tout le pays. C’est aussi un projet spectaculaire à l’échelle de la ville, réalisant le plus gros développement de son histoire depuis la construction du Golden Gate Park.

Un campus focalisé sur la recherche

L’accent au sein des laboratoires est mis sur la recherche, et les scientifiques y travaillent sur les mécanismes des maladies d’Alzheimer, du sida, des maladies cardiovasculaires, et du cancer. En complément de ces activités de recherche, on trouve aussi un centre de médecine ambulatoire pour maladies cardiaques, etc…

Des jeunes chercheurs à succès

L’objectif de créer une masse critique de programmes et de chercheurs a fini par payer. Les bourses affluent, et ainsi en 2011 et 2012 le National Institutes of Health a versé plus de $500 millions par an à l’ensemble de UCSF, ce qui représente 2 fois le montant atteint en 2007. Aujourd’hui Mission Bay compte actuellement trois prix Nobels.

Les jeunes chercheurs ne sont pas en reste [4] : le nombre de lauréats du NIH’s Director New Innovator Award - l’un des plus prestigieux de l’agence - sont chaque année plus nombreux à recevoir la bourse de $1.5 millions qui finance des travaux risqués à fort potentiel.

La collision entre recherche et entrepreneuriat

Un hub attractif

Le campus de recherche a su créer autour de lui un écosystème collaboratif qui a permis d’attirer de nombreuses entreprises dans les biotechnologies dans le quartier, dont une cinquantaine de startups, une dizaine de grands laboratoires pharmaceutiques, de grands groupes, et une dizaine d’entreprises d’investissement de type capital risque.

QB3

Au delà des conversations que les chercheurs peuvent avoir avec les experts de l’industrie, c’est à QB3 que recherche et industrie se rencontrent : Le California Institute for Quantitative Biosciences, incubateur de startups fait le pont entre l’université et le secteur privé et donne aux startups de la place pour se développer ainsi qu’un accès à des équipements lourds qui permettent de faire sortir les innovations du laboratoire, et sont parfois aussi utilisés par les chercheurs de l’université. QB3 possède aussi des bureaux à UC Berkeley et UC Santa Cruz.

Un nouvel hôpital

A peu près 3400 personnes vivent et travaillent à Mission Bay. Le campus n’est pas plein et a encore une dizaine d’années de croissance devant lui. Le plus récent développement est un nouvel hôpital [5]. Le centre médical UCSF de Mission Bay ouvrira ses portes début 2015 aux femmes, enfants et patients atteints de cancers. Avec ce nouvel hôpital sur le campus, l’objectif affiché est de déplacer l’expertise clinique et recherche translationnelle de UCSF des campus de Parnassus et Mount Zion sur ce nouveau campus de Mission Bay, ce qui suit les évolutions récentes du financement fédéral vers ces domaines.

En installant cet hôpital en face du centre de recherche, il s’agit avant tout de faciliter et d’encourager les collaborations entre scientifiques et cliniciens. Ainsi UCSF se crée une opportunité unique de changer le domaine de la santé en accélérant la transformation d’avancées scientifiques en amélioration pour la santé des patients.

En résumé

Aujourd’hui les sciences de la vie et le domaine de la santé sont déjà des secteurs d’activité économique pour la ville de San Francisco, et UCSF est le second plus gros employeur de la région avec plus de 22.000 employés. Mais ces secteurs constituent sans doute le plus gros potentiel de développement pour le futur de la ville et le campus de Mission Bay est la pièce maîtresse de ce plan mis en place par les équipes en charge du développement urbain de la ville.

Ce campus positionne UCSF dans la position parfaite pour attaquer la nouvelle révolution du secteur : la médecine de précision [6], une approche de la médecine qui combine données génétiques, environnementales, comportementales, pour concevoir des solutions préventives et thérapeutiques adaptées à chaque patient.

Sources :


- [1] UCSF Mission Bay marks 10 years - http://www.sfgate.com/bayarea/article/UCSF-Mission-Bay-marks-10-years-4215668.php
- [2] Mission Bay, historical essay. - http://foundsf.org/index.php?title=MISSION_BAY
- [3] UCSF Mission Bay : A San Francisco Success Story - http://www.ucsf.edu/news/2013/01/13432/ucsf-mission-bay-san-francisco-success-story
- [4] New Innovators Thrive at UCSF Mission Bay - http://www.ucsf.edu/news/2013/01/13430/new-innovators-thrive-ucsf-mission-bay
- [5] UCSF expansion making Mission Bay a Biotech giant - http://www.sfexaminer.com/sanfrancisco/ucsf-expansion-making-mission-bay-a-biotech-giant/Content?oid=2140555
- [6] UCSF Steps Forward to Lead Advances in Precision Medicine - http://www.ucsf.edu/news/2013/06/106811/ucsf-steps-forward-lead-advances-precision-medicine

Pour en savoir plus, contacts :


- The Mission Bay Campus http://www.ucsf.edu/locations/mission-bay/mission-bay-campus
- Gladstone Institute http://gladstoneinstitutes.org/
- California Institute for Quantitative Biosciences http://www.qb3.org
Code brève
ADIT : 74033

Rédacteurs :


- Thomas Deschamps thomas.deschamps@consulfrance-sanfrancisco.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://sf.france-science.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….