Un coup de pouce de 62 millions de dollars pour la recherche en épigénétique

, Partager

Les "National Institutes of Health" ont annoncé le financement de 22 bourses de recherche dans le domaine de l’épigénétique, pour un montant d’environ 62 millions de dollars sur cinq ans. Les chercheurs étudieront comment les changements épigénétiques déterminent et participent aux processus biologiques et aux maladies humaines. Ces travaux complèteront l’important travail déjà effectué aux NIH dans le cadre l’"Epigenomics Program".

Toutes les cellules de l’organisme contiennent la même information génétique. Elles ont cependant des structures et des fonctions très différentes, qui s’expliquent par la disposition de chaque type cellulaire à utiliser une fraction restreinte de l’information génétique. L’expression des gènes dépend de la conformation de la chromatine et de la méthylation de l’ADN. L’épigénétique définit les modifications qui affectent l’ADN et les protéines qui sont associées. Ces changements ont un impact sur l’expression des gènes mais ne s’accompagnent pas de changements des séquences nucléotidiques. Ils sont précisément localisés et réversibles et modifient de plus l’accessibilité des gènes par les facteurs de régulation. Les modifications épigénétiques constituent l’un des fondements de la diversité biologique.

Les 22 bourses de recherche de l’"Epigenomics Program" [1] seront financées à hauteur de 62 millions de dollars par 11 instituts des NIH et l’"Office of the Director". Linda Birnbaum, directrice du "National Institute of Environmental Health Science" (NIEHS), qui participe au financement de ce projet, explique que les études s’intéresseront entre autres au rôle des facteurs environnementaux, de l’alcool, des drogues et du stress sur les modifications épigénétiques et de la manière dont elles affectent la santé humaine. Les sujets de recherches financées par le programme concernent par exemple le rôle de l’épigénétique dans les maladies du système nerveux (schizophrénie, maladie d’Alzheimer, autisme, trouble bipololaire), dans l’athérosclérose, dans l’hypertension, et dans le cancer.

L’épigénétique représente la prochaine étape pour une compréhension des effets des régulations génétiques sur la santé humaine, explique le directeur des NIH, Francis Collins. Les recherches financées s’intéresseront aux effets à long terme de l’exposition à l’environnement. Pour les NIH, ces bourses représentent le plus important effort pour appliquer l’épigénétique sur un génome à grande échelle, pour étudier certaines maladies spécifiques.

[1] Les cinq objectifs principaux de l’"Epigenomics Program", initié en 2007, sont d’établir des centres de cartographie de l’épigénome (état épigénétique des cellules), de financer un centre de coordination et d’analyse des données épigénétiques, de développer des technologies innovantes en épigénétiques, de découvrir de nouveaux marqueurs épigénétiques dans les cellules de mammifères, et d’étudier le lien entre changements épigénétiques et maladie.

L’"Epigenomics Program" fait partie d’un plan ambitieux appelé "Roadmap for Medical Research". Ce programme créé en 2004 et doté d’un budget de 500 millions de dollars est financé par l’"Office of the Director" à travers le "NIH Common Fund". Il favorise les collaborations et supporte les programmes transversaux qui nécessitent la participation d’au moins deux Centres ou Instituts des NIH. Le "Roadmap for Medical Research" a pour but de transformer la manière dont la recherche biomédicale est effectuée et remplir les lacunes de connaissances. Il couvre tous les domaines de recherche sur la santé, et supporte des programmes à fort potentiel qui ne pourraient pas être pris en charge par les Instituts et Centres des NIH, en raison de leur portée ou parce qu’ils sont par nature risqués. Ils sont de moyenne durée (entre 5 et 10 ans).

Source :

"NIH Funds Grantees Focusing on Epigenomics of Human Health and Disease" - NIH News - 16/09/2009 : http://www.nih.gov/news/health/sep2009/od-16.htm

Pour en savoir plus, contacts :


- Le programme "Epigenomics" des NIH : http://nihroadmap.nih.gov/epigenomics/initiatives.asp
- Le programme "NIH Roadmap for Medical research" : http://nihroadmap.nih.gov/about.asp
- Illustration scientifique de la manière dont les mécanismes épigénétiques peuvent affecter la santé (en anglais) : http://nihroadmap.nih.gov/epigenomics/epigeneticmechanisms.asp
- "Protéines Polycomb et ADN : quand l’emballage est aussi important que le produit" - Alexandre Touvat - BE Etats-Unis numéro 146, 15/12/2008 - Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/57000.htm
- "Les modifications épigénétiques de l’ADN peuvent provoquer des cancers" - Gabrielle Fréhaut - BE Allemagne numéro 141, 07/05/2003 - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/14179.htm
Code brève
ADIT : 60621

Rédacteur :

Alexandre Touvat, deputy-sdv.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….