Un discours bien lycée sur le changement climatique et autres opinions "libérales"

, Partager

Les célèbres éditions bostoniennes Houghton Mifflin sont vigoureusement prises à partie par des scientifiques et des organisations environnementales à propos d’un livre scolaire destiné à l’enseignement des institutions américaines dans les classes de lycée. Ces réactions font suite à la démarche d’un étudiant, Matthew LaClair, de Kearny (New Jersey), auprès du Center for Inquiry, une organisation qui "promeut et défend la raison, la science et la liberté d’enquête dans tous les domaines de l’entreprise humaine". Le livre en cause est la dixième édition (2006) de "American Government", par James Q. Wilson et John J. DiIiulio, Jr., respectivement professeurs de politiques publiques à Pepperdine University (Californie) et de sciences politiques à l’Université de Pennsylvanie.

Le chapitre consacré à la politique environnementale est en effet émaillé de commentaires ambigus ou franchement sceptiques au sujet du changement climatique. Exemples : "Il serait fou le politicien qui, aujourd’hui, s’opposerait à l’environnementalisme. Et cela pose un problème, car toutes les questions environnementales ne sont pas également dignes d’intérêt. Prenez le cas du réchauffement global", ou encore : "la science ne sait pas dire à quel point l’effet de serre est néfaste".

Célèbre pour ses prises de position qui l’ont mis en délicatesse avec son administration, le climatologue de la NASA, James Hansen, a adressé une lettre ouverte à l’éditeur, estimant que "ces affirmations visent à donner aux étudiants l’impression erronée que les preuves scientifiques du réchauffement global sont douteuses et incertaines". Le scientifique "invite vivement l’éditeur à actualiser ce livre scolaire afin de refléter le large consensus de la communauté scientifique". Un second courrier reprenant en détail les passages litigieux du livre sur la question du changement climatique a été adressé par Mike MacCracken, ancien haut responsable de l’US Global Change Research Program.

Alerté, le Center for Inquiry a publié un rapport sur l’intégralité du document et relevé la présence de passages et d’opinions tendancieux dans d’autres domaines, notamment la prière à l’école, le mariage homosexuel et les fondements laïcs des institutions américaines, des thèmes chers au camp conservateur américain. De fait, les deux professeurs ne font pas mystère de leurs opinions conservatrices. James Wilson est notamment président du conseil scientifique de l’American Enterprise Institute, une organisation qui prend régulièrement des positions sceptiques vis-à-vis du consensus scientifique sur l’effet de serre d’origine anthropique.

Source :


- Student Sees Problems With H.S. Text, Washington Post, 08/04/2008
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2008/04/08/AR2008040802466.html?nav=rss_nation/special
- Analyse détaillée du livre par le Center for Inquiry et comparaison entre les deux éditions : http://www.centerforinquiry.net/uploads/attachments/CFI_Textbook_Critique.pdf
- Page de l’éditeur (10ème édition) : http://college.hmco.com/polisci/wilson/am_gov/10e/student_home.html

Pour en savoir plus, contacts :


- Lettre de James Hansen : http://www.foe.org/textbook/Hansen_Letter.pdf
- Lettre de Mike MacCracken, ancien directeur de l’USGCRP : http://www.foe.org/textbook/MacCracken_Letter.pdf
- Une interview de John DiIulio : http://jeffweintraub.blogspot.com/2008/03/even-sociologists-have-consitutional.html
- James Wilson : http://publicpolicy.pepperdine.edu/academics/faculty/default.htm?faculty=james_wilson
- Le conseil scientifique de l’AEI : http://www.aei.org/about/filter.,contentID.20038142214500076/default.asp
- Nouvelle Affaire de Science Administrée à la NASA- BE Etats-Unis numéro 20 (02/02/2006) - Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/31945.htm
Code brève
ADIT : 53953

Rédacteur :

Philippe Jamet, AST, Philippe.Jamet@diplomatie.gouv.fr

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….