Un forum au Congrès pour l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables

, Partager

Mercredi 12 juin se tenait au Congrès américain la 16ème édition de l’Annual Congressional Renewable Energy and Energy Efficiency Forum [1](forum parlementaire annuel pour l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique) organisé par la coalition pour l’énergie durable et l’environnement en coopération avec plusieurs caucus (groupes de députés ou sénateurs) du Congrès. Rassemblant des investisseurs, des entrepreneurs, des associations d’entreprises, des organisations environnementales, des élus et des représentants de l’administration, ce forum, résolument tourné vers l’avenir a permis tout au long de la journée de répéter un message clair : les technologies pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique sont prêtes et représentent un potentiel énorme pour le pays.

Un forum original, à destination des élus

Ce forum est organisé en deux parties : une exposition rassemblant les stands des entreprises, organisations et administrations présentes et des débats qui réunissent des experts du secteur de l’énergie qui échangent sur les succès et les défis restant à relever pour développer les énergies non carbonées plus rapidement et à plus grande échelle.


La "caucus room", transformée en une salle d’exposition pour l’Annual Congressional Renewable Energy and Energy Efficiency Forum
Crédits : MS&T


La "caucus room" avait été transformée pour l’occasion en une salle d’exposition où plus de 50 exposants [2] s’étaient rassemblés pour présenter leurs technologies et faire connaître leurs produits. Des entreprises développant des technologies dans de nombreux domaines étaient présents : éolien, géothermique, biocarburants, biomasse, solaire, hydraulique, stockage de l’énergie, bâtiments à énergie positive… Le public était très nombreux, composé par des experts du secteur venant rencontrer des collègues et développer des partenariats ainsi que par des élus et leurs équipes, à l’écoute des acteurs d’un secteur en pleine expansion.

Cet événement permet de rassembler différents types d’organisations (des ONGs aux entreprises en passant par l’administration), dans différents secteurs, pour réfléchir à des politiques publiques qui permettront de faire avancer le pays, et son économie, vers une gestion et une production plus durable de l’énergie. En exposant publiquement les difficultés rencontrées par les acteurs du secteur et en permettant un dialogue transparent et ouvert à tous, avec les élus et leurs équipes, cet événement se distingue des activités de lobby traditionnelles qui ont lieu quotidiennement au Congrès.

Un message clair et positif

Les débats [3] ont permis de présenter des "success stories", de faire le point sur l’état des différentes technologies et d’évoquer les barrières technologiques, économiques ou administratives qui nuisent à leur développement. Le message adressé au Congrès était néanmoins très clair : les technologies pour l’énergie durable (comprenant l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables) représentent des opportunités considérables pour la croissance du pays, la création d’emplois et la sécurité nationale, qu’il faut néanmoins encore aider en encourageant les investissements dans ces secteurs.

Toutes les entreprises présentes se sont efforcées de présenter leurs succès et le potentiel de leurs technologies aux élus et à leurs équipes. Citons quelques exemples concrets de secteurs en plein développement : plus de 487 480 véhicules hybrides ou électriques ont été vendus en 2012 aux Etats-Unis [4] et, selon une étude de McKinsey & Company [5], il pourrait être moins cher d’utiliser un véhicule électrique plutôt qu’un véhicule à essence dès 2020 grâce à une diminution de près de deux tiers du prix des batteries (sauf si le prix de l’essence diminue d’ici là). Ce secteur permet d’employer près de 155.000 personnes pour produire les véhicules et leurs composants et le marché des batteries avancées devrait continuer à s’agrandir, avec une moyenne annuelle de 25% de croissance d’ici 2020 [6]. Les coûts de la production d’électricité à partir de sources renouvelables a également considérablement diminué ces dernières années et devrait continuer à suivre cette tendance. Par exemple, le coût moyen des installations solaires a diminué de 20% en 2011 [7] et d’ici 2017, le prix de l’électricité produite à partir d’éoliennes terrestres devrait être inférieur à celui de l’électricité produite à partir des centrales à charbon [8]. L’objectif de Department of Energy et des acteurs de la R&D dans ce domaine est d’atteindre un prix compétitif avec les énergies traditionnelles, sans subvention. Enfin, ces secteurs sont d’importants viviers d’emplois. A titre d’exemple, le secteur solaire représente 100.000 emplois [9] aux Etats-Unis et l’éolien terrestre, 75.000 [10].

Le Business Council for Sustainable Energy a également rappelé les chiffres clés du récent rapport commandé à Bloomberg New Energy "Sustainable Energy in America 2013 Factbook [11]". Les installations utilisant des énergies renouvelables ont presque doublé entre 2008 et 2012 et la part de l’électricité produite à partir d’énergie renouvelable est passée de 8.3% en 2007 à 12.1% en 2012. En 2012, 44,2 milliards de dollars ont été investi pour l’énergie propre et une capacité de production à partir d’énergie renouvelable de 17 GW a été installée (ce qui en fait la première source en terme de capacité de production installée pour cette année).

Les nombreux intervenants ont également fait part aux élus des freins qui les empêchent de se développer suffisamment ou des mesures à mettre en place qui pourraient les aider à développer à plus grande échelle leurs technologies. Certains n’ont pas hésité à exprimer leur soutien à des propositions de lois spécifiques ou à suggérer des mesures concrètes comme le maintien des crédits d’impôts actuels, la mise en place d’incitation fiscale supplémentaire pour les stations de charges électriques des véhicules ou encore pour encourager le stockage de l’énergie au niveau des communes voire des quartiers. Un autre enjeu majeur évoqué par les participants est celui du réseau électrique. Un enjeu majeur sera la rénovation du réseau américain vieillissant, en le rendant plus "intelligent" et adapté aux nouvelles sources d’énergie.

La question de l’efficacité énergétique, mais également des énergies renouvelables, permet généralement d’obtenir un consensus bipartisan. A l’image d’ARPA-E [12], les parlementaires s’entendent généralement pour financer les projets à fort potentiels mais porteurs de hauts risques, comme c’est souvent le cas dans ce secteur. Les associations d’entreprises et les entrepreneurs qui se sont exprimés ont loué les programmes fédéraux comme Energy Star (qui fête ces 20 ans cette année [13]) ou encore les financements du DOE, (dont le secrétaire adjoint pour l’efficacité énergétique et l’énergie renouvelable, David Danielson était présent), qui jouent un rôle clé pour leur développement. Plusieurs élus du caucus pour l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique sont intervenus, notamment les démocrates Chris Van Hollen (Maryland) et Tony Cardenas (Californie) et le républicain David Reichert (Washington). Ils ont tous insisté sur le potentiel de ces technologies et du secteur des énergies renouvelables et ont affirmé leur volonté de travailler de façon bipartisane et bicamérale sur ces questions. Récemment, le président a fait plusieurs annonces pour rénover les infrastructures, notamment le réseau électrique [15], ou améliorer l’efficacité de l’industrie manufacturière [16]. Cependant, la "séquestration" limite les financements, y compris dans le secteur de l’énergie [14], et l’efficacité énergétique est souvent oubliée par les politiques publiques de soutien aux nouvelles technologies. Il sera intéressant de voir dans les mois à venir, si ces discours sont suivis par les mesures et les financements nécessaires à leur réalisation.

Sources :


- [4] "Electric drive vehicle sales figures (U.S. Market) - EV sales" - Electric Drive Transportation Association - http://www.electricdrive.org/index.php?ht=d/sp/i/20952/pid/20952
- [5] "Battery technology charges ahead" - McKinsey&Company - Juillet 2012 - http://www.mckinsey.com/insights/energy_resources_materials/battery_technology_charges_ahead
- [6] "An Update on Advanced Battery Manufacturing" - Department of Energy - 16/10/2012 - http://energy.gov/articles/update-advanced-battery-manufacturing
- [7] "Energy Facts Check" - ACORE - http://www.energyfactcheck.org/category/cost-and-availablity/
- [8] "Levelized Cost of New Generation Resources in the Annual Energy Outlook 2013" - Department of Energy - 28/01/2013 - http://www.eia.gov/forecasts/aeo/electricity_generation.cfm
- [9] "National Solar Jobs Census 2011" - The Solar Foundaion - http://thesolarfoundation.org/research/national-solar-jobs-census-2011
- [10] "Annual report : Wind power bringing innovation, manufacturing back to American industry" - American Wind Energy Association - 12/04/2012 - http://www.awea.org/newsroom/pressreleases/Annual_Report.cfm
- [11] "Sustainable Energy in America 2013 Factbook" - Bloomberg New Energy Finance - Janvier 2013 -
- http://www.bcse.org/factbook/pdfs/BCSE_BNEF_Sustainable_Energy_in_America_2013_Factbook.pdf
- [12] "L’innovation de rupture au service d’un nouveau paradigme énergétique : l’ARPA-E, un pari américain" - JOSEPH, E. - Rapport d’Ambassade - 1/12/2012 - http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/smm12_038.htm
- [16] "Le Département de l’Energie lance la "Clean Energy Manufacturing Initiative"" - RAMSTEIN, Céline - 5/04/2013 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72710.htm

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] Pour le programme complet de ce forum, voir le site : http://www.eesi.org/expo2013#stream
- [2] Pour une liste complète des exposants, voir le site : http://www.eesi.org/expo2013#stream
- [3] Une vidéo des débats devrait être postée dans les prochains jours sur le site de l’Environmental and Energy Study Institute : http://www.eesi.org/
- [13] A noter, grâce à ses nombreux partenaires qui ont investi dans les technologies propres, le programme a permis d’éviter l’émission de 1,8 milliards de tonnes éq. CO2 et a fait économiser près de 230 milliards de dollars sur les factures d’énergie. Pour plus de détails sur ce programme, voir le site internet : http://www.energystar.gov/index.cfm?c=about.20_years
- [14] Voir l’analyse très complète de l’Association for the Advancement of Science - http://www.aaas.org/spp/rd/
- [15] Voir le mémorandum présidentiel : "Transforming our Nation’s Electric Grid Through Improved Siting, Permitting, and Review" pour améliorer la transmission, disponible à http://energy.gov/articles/building-21st-century-electric-grid
Code brève
ADIT : 73273

Rédacteurs :


- Céline Ramstein, deputy-envt.mst@ambafrance-us.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….